JE RECHERCHE

The29nov films façonne l’esthétique techno

Si vous aimez la techno et que vous regardez des clips sur YouTube, vous avez sûrement déjà vu une vidéo signée The29nov films.

Pourquoi ? Parce qu’en dix ans, le duo berlinois Kevin Paschold et Sebastian Kökow a réalisé sous ce nom de code des milliers de clips pour les ténors de la scène techno internationale : SurgeonAdam BeyerShedDonato DozzyMarcel DettmannShiftedTerence FixmerBlawan, etc. Les deux vidéastes ont travaillé aussi sur des projets électroniques moins rythmés signés Pantha Du PrinceFour TetBurialNicolas Jaar ou Acid Arab. Retour sur le parcours de ces deux passionnés de musique et sur leur incroyable catalogue de vidéos.

Sebastian Kökow et Kevin Paschold sont originaires de Sonneberg, une petite ville tranquille de 20000 habitants en plein cœur de l’Allemagne, loin de toute grande capitale régionale. Au départ, les deux amis font de la musique : Sebastian est aux platines et Kevin à la guitare. Ils se retrouvent dans le studio de répétitions de Sebastian pour répéter une musique underground, expérimentale. « Kevin faisait déjà quelques vidéos de son côté, se souvient Sebastian Kökow. Alors on a commencé à faire des clips pour des morceaux qu’on aimait bien. » Comme le projet démarre un 29 novembre, ils se baptisent The29nov films, tout simplement.

Mix de Sebastian Kökow pour le média Techno Empire

Depuis ce 29 novembre 2006, Kökow et Paschold ont réalisé plusieurs milliers de vidéos (près de 5000, paraît-il). Pour le simple plaisir de mettre en images la techno, la musique qu’ils aiment. Ces deux passionnés ont ainsi façonné une esthétique souterraine et captivante qui correspond parfaitement à la résurgence actuelle de la techno, tendance dure et indus, dans l’esprit berlinois. Les deux Allemands, qui habitent d’ailleurs désormais à Berlin, sont au départ partis d’un constat très simple : « Nous étions fatigués de voir sur YouTube les morceaux uniquement illustrés par une photo prise au hasard ou par une pochette de disque. Il y avait l’espace pour proposer autre chose. Il suffisait d’avoir une bonne idée. La nôtre est de coller les images idéales sur les bons morceaux et de créer quelque chose de plus fort que la simple musique. Bien sûr, fabriquer ces vidéos, de manière désintéressée, est aussi pour nous une manière de remercier les artistes pour leur musique. »

Echologist - Dirt (Ben Klock remix) (Ostgut Ton)

Influencés par le cinéma de Fritz Lang, de Jim Jarmusch, de Werner Herzog, de Stanley Kubrick, de Gaspard Noé ou de Christoph Schlingensief, les deux vidéastes se laissent guider par leur envie. Quel morceau aura droit à sa mise en images ? « Après avoir acheté un nouveau vinyle, quand nous l’écoutons, nous pouvons tomber sur un morceau pour lequel nous avons spontanément envie de faire une vidéo. Il faut que ce morceau nous donne l’inspiration. Cela dépend de son mood, de ce que nous ressentons. Après, nous essayons de retranscrire cela dans les images que nous choisissons. » Parfois, le titre du morceau est suffisamment évocateur pour que les deux créateurs l’illustrent en images. Comme le « Bear » de Ben Klock et sa vidéo montrant des ours à l’état sauvage ou le « Work » de Delta Funktionen et son déluge épileptique d’images de travail à la chaîne. « Parfois, ça ne prend pas vraiment beaucoup de temps : tu as le morceau, tu as l’idée, tu fonces ! », commente Kevin Paschold.

Delta Funktionen – Work (Field Records)

Pour réaliser leurs vidéos, Sebastian Kökow et Kevin Paschold travaillent le plus souvent avec des images d’archives tombées dans le domaine public : vieux films, documentaires, clips publicitaires, dessins animés. « Parfois, on fait aussi des vidéos nous-mêmes », précise Sebastian Kökow. Au fil des années, l’esthétique The29nov films se dessine : le plus souvent en noir et blanc, avec du grain, des interférences sur l’image, des filtres, des calques de couleurs. Une esthétique vintage et fascinante, sombre, un peu effrayante parfois.

Shed - The Praetorian (50 Weapons)

Si les deux vidéastes revendiquent des choix personnels dans la sélection des titres qu’ils illustrent, ils peuvent aussi travailler directement avec les labels et les artistes. « Quand on a démarré, on n’a jamais demandé d’autorisation aux labels. On faisait des vidéos juste parce qu’on aimait les morceaux et qu’on avait envie de les faire. Il n’y avait aucune perspective à long terme et aucun concept autour de la direction artistique à prendre. Maintenant, il arrive qu’un artiste nous contacte directement. En fait, on commence à avoir pas mal de demandes ! Beaucoup de labels et d’artistes apprécient notre travail. Nous avons été acceptés et intégrés par la scène techno. »

Les deux néo-Berlinois aiment la techno d’aujourd’hui, puissante, dark, martiale parfois, claustrophobe et proche du dub d’autrefois. Ils ont ainsi réalisé de nombreuses vidéos, ensemble ou séparément, pour des labels allemands qu’ils affectionnent comme Ostgut Ton, 50 Weapons / Monkeytown, Tresor, CLR, Cocoon, Marcel Dettmann Records, etc. Mais ils aiment aussi des labels étrangers comme Electric Deluxe, Sandwell DistrictSoma, R&S RecordsMote-Evolver, Turbo ou Hyperdub. Sans oublier les nombreuses vidéos faites pour les ténors de Detroit, Jeff Mills et Robert Hood en particulier.

Burial - Street Halo (Hyperdub)

Les deux Allemands ont travaillé également sur des morceaux d’artistes français. Des anciens comme Terence Fixmer (« Nous connaissons ses morceaux depuis toujours, depuis ses débuts sur Gigolo Records. » target="_blank">I:Cube ou Umwlet, et des plus jeunes aussi : « Nous aimons bien la nouvelle scène techno française et nous avons réalisé des clips pour plusieurs de ses artistes comme Anetha, Voiski, Zadig, François X ou UVB. Mais peu importe d’où ces artistes viennent, qu’ils soient français ou non, le plus important est la qualité de la musique ! » Dans ses dix clips préférés, une sélection faite pour Nova Future Blog à l’occasion des dix ans de The29nov films, Kevin Paschold cite celui réalisé pour le Lyonnais Umwelt.

Umwelt - Future Darkness (New Flesh)

Avant tout guider par l’amour de la musique, Sebastian Kökow et Kevin Paschold s’autorisent même des mises en images de classiques du répertoire électronique. Cela peut être le « Consumed » de Plastikman, le « Theme 4 » de The Sabres Of Paradise ou le « Music Is Math » de Boards Of Canada.

Boards Of Canada - Music Is Math (Warp)

Si le duo affectionne la techno, il s’enthousiasme parfois pour des projets électroniques moins rythmés et moins sombres. Dans le catalogue de The29nov films, on retrouve ainsi des clips sublimes pour Pantha Du Prince, Four Tet, Rebolledo, Nicolas Jaar, Nathan Fake, etc. Même pour Étienne Jaumet (« Kevin a fait deux vidéos pour lui, sur ses morceaux “Mental Vortex” et “Entropy” »), et très récemment pour Acid Arab (« Je m’intéresse aux musiques du monde et j’aime beaucoup leur style. Leur album est vraiment super ! »).

Acid Arab - Stil (feat Cem Yildiz) (Crammed Discs)

Pour prolonger leur implication dans la musique, Sebastian Kökow et Kevin Paschold viennent de publier une compilation au sein du label berlinois KilleKill. Mais leurs films restent leur préoccupation première. Une préoccupation obsessionnelle. « Les vidéos que nous réalisons sont des cadeaux pour les artistes, pour leur musique et pour nos fans, conclut Kevin Paschold. Aujourd’hui nous ne pouvons plus nous arrêter, car le plaisir que nous prenons est trop grand ! »