JE RECHERCHE
TANGER SOUNDS!

TANGER SOUNDS!

C'est le grand moment des rencontres trans-méditerranéennes entre artistes de Tanger et artistes de la scène française. Trois actes, trois rencontres, pour un joli voyage entre slam, rap, rock et sonorités électroniques. Trois collaborations, trois créations inédites pour un aller-retour Paris-Tanger exceptionnel.

SAYFLHAK (Tanger) vs Tiko (Under Kontrol / Lyon, France)

Sayflhak
Slameur, rappeur et klameur marocain, Sayflhak est considéré comme l’un des pionniers du rap et du slam à Tanger. Il travaille actuellement sur son deuxième album solo avec la collaboration de plusieurs rappeurs marocains et étrangers. L’ajout de sons captés dans l’ancienne Médina de Tanger aux instruments rap et aux textes slam / rap constitue le coeur de l'identité musicale de cet album.

Tiko
Couronné Champion de France de beatboxing avec son crew Under Kontrol, Tiko donne l’illusion instrumentale du scratch, des percussions ou de la basse avec sa bouche. Il pratique depuis 2001 le human beatbox et donne naissance en 2007 le Human Beatbox Festival, événement annuel à l’échelle européenne.

Bachir Attar and The Master Musicians of Jajouka vs Etienne Jaumet

Bachir Attar and The Master Musicians of Jajouka
A une centaine de kilomètres au sud de Tanger, la petite ville de Jajouka héberge la confrérie des Master Musicians of Jajouka. Basée sur les sons du hautbois arabe, (la ghaïta), de la flûte de bambou (la nira) et du gumbri, la confrérie emmène  à la transe ceux qui l'écoutent par des modulations répétitives et monocordes qui se déroulent des heures durant. Aujourd’hui, le groupe est mené par Bachir Attar.

Etienne Jaumet
Etienne Jaumet a commencé sa carrière de musicien dans les années 90 avec Flop, toute l’équipe des Disques Bien et le groupe Married Monk. Mais c’est en devenant “l’homme aux synthés analogiques” de Zombie Zombie qu’il se révèle. Le premier album solo d’Etienne, Night Music (Versatile 2009), est mixé par Carl Craig et apporte à Etienne la consécration. Etienne a déjà mis en transe des dizaines de scènes européennes de Cork à Riga. 

Les Gnawas du Maâlem Rida Stitou vs Wall of Death

Les Gnawas du Maâlem Rida Stitou 
Né en 1970 à Tanger, il commence à jouer Karkaba dès l'âge de 10 ans. Les Gnawas de Tanger travaillent dans la maison de sa grand-mère et c'est avec eux qu'il est initié à la musique Gnawa. Il se spécialise dans le style "Marsaoui" auprès de son père Abdelouahid ,grand maâlem tangérois ainsi qu'auprès de ses confrères: Zefzef, Brahim Baha, Abdelah El Gord et HamidKasri.

Wall of Death
Formé à Paris en 2010 sous l’impulsion de Gabriel Matringe, Brice Borredon et Adam Ghoubali, le trio prend directement racine dans le psychédélisme américain et anglais. Maniant orgue vintage, synthés spaciaux, guitare 12-cordes et voix mystique et mélancolique, ils composent un univers évanescent et singulier.