JE RECHERCHE
Orgasmic et Fuzati

Orgasmic et Fuzati

Après plus de 15 ans de carrière, Orgasmic et Fuzati ne sont plus vraiment des nouveaux venus et comptent bien inscrire leur nom avec de belles lettres dans cette époque. L’époque donc, ce « grand siècle » comme toile de fond de cet album, ou Fuzati semble tirer sur à peu près tout ce qui bouge tout en visant souvent très juste. Entre un hommage au photographe Gary Winogrand (Dernier portrait), et un encouragement à la jeunesse, Orgasmic opère sur cet album un impressionnant travail de production. Le co-fondateur du label Sound Pellegrino sait s’aventurer là où on ne l’attend pas (le très bossa-nova « Corbillards »). Fuzati n’est pas en reste et produit quatre des douze pistes de cet album, à grands renforts de synthés analogiques ou de boîtes à rythmes syncopées. On ressort de cet album sonné par la multitude de punchlines débitées à la seconde mais aussi avec un certain sourire car comme le rappelle Fuzati avant de terminer l’album : « J’veux juste m’amuser un peu avant que la mort me donne rencard ». Dans le cadre du Festival Paris Hip Hop 2014