JE RECHERCHE
ISAAC DELUSION + OCEAÁN

ISAAC DELUSION + OCEAÁN

En quelques compositions qui jouent l'apesanteur, Isaac Delusion relativise la loi de la Gravitation du Newton de même prénom.
Le quatuor augmenté d'électronique formé par Loïc Fleury et Jules Paco brouille les pistes à force d'en ouvrir afin parcourir une Carte du Tendre qui embrasse des fantasmes d'Islande, d'Inde et de Laos.
Qu'importe vraiment puisque restent les chansons, qui brassent les évidences pop, hip-hop ou folk et viennent se punaiser aux murs du quotidien comme autant de cartes postales signant d'intimités les vues technicolor.

Madchester collait à l'époque évidemment... une époque que Blue Monday avait ouvert en puisant l'extase à la source des yeux embués. 45 révolutions par minutes en circonférence maximale profilée pour la MKII. So much to answer for...
Oceaán s'inscrit sans contexte dans cette lignée et reprend, depuis l'ombre portée de La Hacienda, la chronique à danser de l'époque. Puretés froides pour mettre le corps en mouvement, morceaux ancrés dans les quêtes d'absolues, Digital... Heart and Soul... To lose.
Les titres de Oceaan participent avec engagement et apaisement de la bande son des éternelles passions, celle qui alimentait les conversations d'Annik Honoré...

" frameborder="0" allowfullscreen>