JE RECHERCHE
Tom York : "Radiohead ? Je connais "Creep", c'est tout"

Tom York : "Radiohead ? Je connais "Creep", c'est tout"

On a tapé la discute avec Tom York, un producteur et remixeur français à deux lettres de la célébrité.

Qui es-tu, Tom York ? Quel est ton parcours musical ?

J’ai publié 8 singles et un album. Mes premiers titres sont très électro club pour les boîtes. Puis j’ai fait un titre en français davantage pop-rock que les radios ont adoré. Là, mes derniers trucs, c’est revenu à de l’électro à la Kygo, un peu tropical house, j’ai ralenti le tempo. Je fais du piano depuis l’âge de sept ans, mais je suis allé faire une école de production musicale. C’est un autre monde, j’ai voulu apprendre.

C’est ton vrai nom Tom York ?

Non ! Tom c’est le diminutif de Thomas, mon prénom. Et le York, je cherchais un nom de famille qui fonctionne, court, qui se retient facilement. Le York est venu comme ça, en rapport avec la ville de New York, sans penser au chanteur de Radiohead.

Moi honnêtement, Radiohead je connais, enfin voilà, le monde entier connaît Radiohead, mais je ne savais pas que le leader s’appelait Thom Yorke. C’est plus tard en cherchant sur Google, je mets Tom York et je me dis « ah ouais le leader de Radiohead s’appelle comme ça aussi, mince… ». Mais c’était déjà fait, c’est compliqué de faire machine arrière. J’avais déjà sorti trois singles, alors tout enlever pour tout ressortir sous un autre nom… Tant qu’il n’y a pas d’ambiguïtés… Je ne joue jamais là dessus en plus, quand je suis avec les médias, je suis très clair, ce n’est pas un nouveau titre de Radiohead que je propose là ! Et puis lui il chante, moi non. A partir du moment que les choses sont claires, je pense qu’il n’y a pas de problèmes.

Donc si ce n’était pas aussi ennuyeux logistiquement, t’aurais souhaité changer de pseudo ?

Non pas forcément, je l’aime bien ce nom ! Et tu sais il y a même un troisième Tom York, orthographié comme moi, un acteur américain qui a joué dans la série Olympus

Pas de chance…

Au moins, je suis toujours devant lui sur Google. C’est vrai que ça pose souci avec le leader de Radiohead : Google part du principe qu’on a mal orthographié le nom, vu que forcément il y a beaucoup plus de choses écrites sur Thom Yorke que sur Tom York.

On te la fait souvent remarquer cette homonymie ?

Non pas tellement…  Je me souviens d’un gars qui avait été agressif sur un groupe Facebook, disant que c’était intolérable et insupportable d’avoir le même nom que « le grand Thom Yorke »… Dans ces cas, là on laisse parler hein. J’ai pu faire connaissance avec les fans purs de Radiohead comme ça, le groupe est presque sacré pour certains d’entre eux ! Mais bon je respecte.

Est-ce que Tom York écoute Radiohead ?

En toute honnêteté, le seul titre de Radiohead que je connais, c’est « Creep », c'est tout. Parce qu’il avait été matraqué en radio à l’époque. Après j’ai pas du tout suivi ce qu’ils ont fait. Je sais que Yorke s’était un peu reconverti en DJ à un moment. Je sais qu’il y a un nouvel album. Et j’ai su grâce à Twitter que Radiohead était en concert au Zénith.

C’est-à-dire ?

D’un coup, je vois 20, 30, 40 notifications sur mon Twitter, d’un coup, je me dis qu’est ce qui se passe ? Et là, je vois que Patrick Bruel a tagué mon nom à la place de Thom Yorke. Il était au concert… Je lis le truc, je vois les photos, et je me dis ah non non non, y a un mauvais amalgame là ! En plus Thom Yorke a un compte Twitter, donc je ne sais pas comment Bruel a pu arriver sur moi…  Ma page est écrite en français, tout ça, enfin normalement c’est impossible de se tromper… Et puis ce sont surtout des fans de Patrick Bruel qui ont retweeté, j’imagine. Ils n’ont pas capté non plus.

Si t’étais vraiment à la place de Thom Yorke, totalement libre, friqué, adoré… qu’est-ce que tu ferais comme musique ?

Je ne me poserais aucune limite. Je ferais des clips de 20 minutes, des albums de 40 titres, complètement incohérents, qui passeraient de l’électro au rock, du minimalisme à de l’underground… ce serait génial !

Est ce que les artistes au top comme Thom Yorke n’en font pas assez selon toi ?

Pour Radiohead, je ne peux pas dire. Mais prends Mylène Farmer en France, elle pourrait se permettre de faire n’importe quoi. Demain, elle fait la vaisselle sur scène, elle sera applaudie. Et pourtant elle ne s’autorise jamais à sortir de son genre. Il y a des barrières. Alors qu’après 30 ans de musique, elle pourrait aller s’amuser, elle n’a plus rien à prouver. Allez amuse-toi Mylène !

Pourquoi faut-il écouter Tom York et pas Thom Yorke ?

Faut écouter les deux ! En vrai, ça serait difficile de convaincre les fans de Radiohead. Même leurs trucs électro, c’est assez underground, pas très commercial. Moi, je suis vraiment sur du calibré radio en fait. Je cherche un public large, le grand public. Radiohead sont populaires certes, mais ils ne sont plus dans la démarche à vouloir passer partout à la radio. Ils sont au-dessus de ça maintenant, ils font de la musique pour le plaisir.

Comment ça marche le « calibré radio » ?

C’est difficile à expliquer. Il faut que ça respecte une certaine durée, pas plus de 2:30. Il ne faut pas que ce soit trop agressif au niveau du son. Il faut que ce soit très lisse… Il faut vraiment faire des concessions, se faire un peu violence. Sur un titre qui s’appelait « Ultra Wave » l’année dernière, j’ai été obligé de faire un remix « soleil ». Alors que je déteste tout ce qui est musique soleil, le zouk, tout ce genre de trucs…

J’ai aussi dû rajouter du français. Là, par exemple, je suis en train de bosser sur un second album pop-rock, mais pas à la Radiohead hein, et ce sera 50/50 français-anglais, parce que j’ai bien entendu les réclamations des radios sur les titres en anglais qu’ils ont du mal à placer à cause des quotas de la SACEM. En ce moment, mon nouveau titre plait beaucoup aux radios, parce que c’est un petit peu électro mais pas trop, c’est un petit peu tropical mais c’est pas du zouk… On a toujours le cul entre les deux chaises en fait. Maintenant je commence à bien connaître les programmateurs de radio, leurs habitudes, leurs goûts, tout ça…

T’es un « radiohead » en fait, une tête de radio. En plus d’être Tom York, t’es un Radio Head. T’es une arnaque jusqu’au bout quoi.

C’est ça !