Music par Kerill Mc Closkey 24.05.2016

On vous l’avait dit : Radiohead a joué « Creep » à Paris

« Ruuuuuuuuuuuun »

Radiohead a été généreux hier soir lors de leur premier concert au Zénith de Paris. Alors que la prestation arrivait sur sa fin, le groupe a entamé « Creep », leur tube de 1993 joué très rarement depuis une quinzaine d’années. La chanson était même totalement absente de la tournée suivant The King Of Limbs : il faut ainsi remonter à 2009 pour retrouver l’incorporation de « Creep » par Radiohead dans leur setlist, et à 2003 pour la retrouver dans un concert en France. C’était déjà à Paris, dans l’ancien Bercy.

Comme un merci à la France

Dans les années 90, les jeunes membres de Radiohead vivaient mal la popularité de « Creep », single qui éclipsait tout le reste de leur travail. Le groupe s’était donc rebellé contre sa propre chanson, d’abord en la balançant en première partie de concert pour vite s’en débarrasser, puis en ne la jouant plus du tout. C’est ce qui rend chaque prestation de « Creep » événementielle : en plus d’être rare, elle est accompagnée de tout un contexte et ressemble à chaque fois à une sorte de cadeau symbolique offert à un certain public. Peut-être qu’en 2016, Radiohead voulait remercier la France d’avoir permis la naissance de leur dernier album ?

En outre, Radiohead a joué « No Surprises », également pour la première fois depuis 2009. Paris a aussi pu assister à la première représentation de la version piano de « True Love Waits », morceau vieux d’au moins 15 ans qui conclut A Moon Shaped Pool.

On l’avait prédit à Greenroom. La preuve :