JE RECHERCHE
L'album de la semaine, poulette : Car Seat Headrest, Teens Of Denial

L'album de la semaine, poulette : Car Seat Headrest, Teens Of Denial

Un triomphe rock indé hissé de Bandcamp.

Ce 10 mai, Soundcloud a lancé sa nouvelle formule sur le territoire français, Soundcloud Go. L’alignement de la plateforme collaborative sur le modèle des plateformes de streaming (abonnement payant etc…) a pu peiné certains. Mais en réalité, le vrai espace de liberté de la musique sur internet (et en plus viable économiquement) existe toujours sous le nom si charmant de Bandcamp.

Dans celle-ci, des centaines, des milliers d’artistes fous jouent leur musique sous les radars. Car Seat Headrest a fait partie de ceux-ci. Ce groupe américain a déjà sorti douze albums via Bandcamp. Douze albums en… cinq ans. Et à force de donner un rock créatif, urgent, authentique, le groupe a réussi à se constituer une belle communauté de fans. Au point de se faire signer en 2015 par Matador, le label de Queens Of The Stone Age, Sonic Youth, Belle & Sebastian, Kurt Vile, notamment.

Teens Of Denial est donc le premier album « traditionnel » de Car Seat Headrest. Avec davantage de moyens et de professionnalisme, le groupe y sonne plus fort et clair que jamais. Les guitares purement 90’s sont dynamiques et tranchantes, les refrains anthémiques. On pense ainsi à Cloud Nothings, projet lo-fi de chambre devenu brutalement énorme sous la houlette de Steve Albini sur Attack On Memory.

Sur « The Ballad Of The Costa Concordia », le leader de Car Seat Headrest compare le capitaine du bateau naufragé à sa propre perdition dans le monde. Après avoir énuméré ces petites erreurs de la vie qui s’accumulent sans fin, comme oublier son sac près d’un terrain de basket, il se demande « Comment étais-je supposé savoir diriger ce bateau ? ». Le morceau, long de 11 minutes, est un bouleversant, original (il y a même une mini-reprise de Dido au bout de six minutes) et convaincu hymne de la loose. Le genre de trucs qu’on voudrait entendre plus souvent dans le circuit indé, et qu’on déniche pourtant à la pelle sur Bandcamp. Il est peut-être là le futur du rock.

 

carseat

Teens Of Denial est en écoute ci-dessous