Music par Kerill Mc Closkey 17.05.2016

Metronomy Boomin’ : le goût du scratch et du bon beat

Metronomy a sorti « Old Skool », un single qui se nourrit de l’amour toujours un peu inavoué de Joseph Mount pour le hip-hop, et pas que de la vieille école.

« Ouais, j’aime bien Drake ». Quand Joseph Mount, la tête pensante de Metronomy, se rend début mai dans les studios de Radio Nova pour partager son nouveau single, l’animateur lui demande son point de vue sur le « rap branché d’Atlanta » et sur Drake. La question semble un peu obligatoire ces derniers temps. Mais elle avait ici tout de même du sens : entre les scratchs de Mix Master Mike – ex-Beastie Boys – sur « Old Skool » et l’incorporation de TLC dans sa playlist pour l’émission radiophonique, un goût peu connu de Mount pour le hip-hop est en train d’être mis en lumière, deux mois avant la sortie de son cinquième album, Summer ’08. D’ailleurs, ce ne serait pas une référence au Summertime ’06 de Vince Staples ça ?

L’influence de Pharrell et Andre

Tout comme l’album du jeune rappeur californien, Summer’ 08 est annoncé comme une plongée personnelle dans le passé. Ce sera ici la période Nights Out de Mount, son deuxième album, celui qui lança vraiment sa carrière. Sorti en 2008, ce disque était à l’image de son époque, celle des Klaxons, et des influences principales de Metronomy, entre Prince et Autechre. Mais quelques années plus tôt, c’est un autre disque qui marqua Joseph Mount : In Search Of… de N.E.R.D.. : « C’est le premier album que j’ai acheté en me disant que c’était un moment important pour moi… que je m’ouvrais un peu » il confiait au magazine Fact.

Tout cet entretien est d’ailleurs centré autour de l’amour de Mount pour un autre album aux frontières de la pop et du hip-hop : Speakerboxxx / The Love Below, l’ambitieux album double d’Outkast, découpé entre la moitié de Big Boi et celle d’Andre 3000 : « Je suis allé acheter le disque à sa sortie, et – même si Speakerboxxx est super – je n’ai rien écouté d’autre que The Love Below pendant six mois » racontait Mount. « J’étais tout juste en train de finir le premier album de Metronomy à l’époque, et c’était incroyablement inspirant ». Une influence que le musicien a toujours gardé en tête : « Pour être honnête, c’est tout ce que j’essaye de faire depuis ce moment, créer un album que j’aime autant que celui-là, et je ne pense toujours pas l’avoir fait ! ».

Vers une future carrière de beatmaker ?

Comme le prouve son amour de N.E.R.D., de The Love Below mais aussi de DJ Shadow, Joseph Mount est surtout attaché au beat : « Quand j’étais ado, j’écoutais beaucoup de hip-hop instrumental, de trip-hop, comme DJ Shadow » décrivait-il à Nova.

On ne sait pas encore si cette influence sera plus présente que ça dans Summer’ 08. En tout cas, elle aiderait sûrement Metronomy à sonner dans son époque, à se renouveler… et à toucher les jeunes. C’est d’ailleurs ce souhait que Mount mettait en valeur dans une interview récente accordée à Crack : « S’il y a toujours des ados au premier rang quand je pars en tournée, c’est que ça va. Je juge le succès de Metronomy ainsi – si les jeunes adhèrent ».

Des scratchs et des beats, c’est en tout cas qu’on devrait entendre le samedi 4 juin du côté de Vincennes pour le festival We Love Green : Joseph Mount y offrira effectivement un DJ Set à ne pas manquer. Avant de peut-être mettre sur place une grosse prod’ pour Kanye West ou Rihanna : « Dans dix ans, j’espère ! » rêve-t-il avec le sourire. Mais avec sûrement un peu (beaucoup ?) de sérieux.

  • Retrouvez Metronomy sur la scène du Festival We Love Green, Joseph Mount viendra jouer en DJ SET et en exclusivité les tracks de Summer 08.

we-love-green-festival-2016

Crédit Photo : © Henry Gorse