Music par Greenroom 13.05.2016

Foals, The Kills, Action Bronson… la scène Green Room des Eurocks va faire des heureux

La programmation 2016 du festival des Eurockéennes de Belfort fait rêver et les artistes qui passeront sur la scène Green Room donneront parfaitement la réplique aux autres pointures qui feront bouger la presqu’île du Malsaucy les 1, 2 et 3 juillet prochain.

 

action bronson
Le rappeur-cuisto new-yorkais qui chante son amour pour la bouffe et la vie est déjà entré dans la légende. Un charisme déglingué, un flow qui tabasse, une web-série sur la cuisine (Fuck, That’s Delicious), Action Bronson trace sa route sans se poser de questions et va casser la baraque. Tout simplement.

 

m83
Anthony Gonzalez, l’homme derrière M83, joue dans la cour des grands depuis plus de 15 ans et continue de régaler avec sa pop électronique qui tend vers le shoegaze. En un mot : épique. Habillant par ailleurs les films et séries TV comme d’autres marchent sur l’eau, collaborant dernièrement avec HAIM ou Jean-Michel Jarre, le frenchy a annoncé son retour en 2016. Un nouveau disque, digne successeur d’Hurry Up, We’re Dreaming et son tubesque Midnight City? De quoi laisser couler une chaude larme le long de la joue…

 

foals
Formé en 2005 derrière le doux Yannis Philippakis, Foals est LE groupe rock du moment. Point barre. Dans l’attitude, la voix, les riffs aériens, tout peut nous rappeler une étreinte chaude et moite des concerts électriques. Leur dernier album What Went Down, enregistré en France aux studios de la Fabrique, arrive comme une œuvre rock massive dans le paysage sonore actuel. La bande son parfaite pour se faire des gros hugs.

 

nathaniel
Une vieille Buick, une route qui trace la campagne, un mec avec une barbe, une casquette, une chemise en jean… et le bon vieux son des States de Nathaniel et ses potes dans les oreilles. L’enfant de Denver, Colorado, sait manier la folk la plus intime avec une soul à l’ancienne, cuivrée et puissante.

 

elle king

Elle King va pousser sa voix éraillée gonflée au rock bluesy teinté country. Son album enregistré avec les musiciens du super producteur Mark Ronson et Patrick Carney (The Black Keys) cartonne sévère au pays de l’Oncle Sam. Avant d’envahir l’Europe, Elle King est allée montrer sa binette aux Grammy Awards 2016 pour la nomination de son tubesque « Ex’s & Oh’s », hymne au banjo racontant comment elle rembarre les ex qui reviennent toquer à sa porte.

bagarre

Dernière signature du label Entreprise, les 5 Parisiens en survêt’ scintillant nous emmènent dans le futur de la chanson française. Textes scandés entre Joy Division, Gainsbourg, beats techno et synthés cold, cette meute balance une new wave les deux doigts dans la prise. Bref, un joyeux boxon.

lou doillon

Actrice, mannequin, auteure-compositrice-interprète : Lou Doillon est brillante, partout. Aux Eurockéennes, sa belle pop lumineuse, superbement orchestrée par Taylor Kirk aka Timber Timbre, résonnera aux accents blues ou rock selon les instants. Piano, cuivres, cordes… Basse bien ronde ou guitare plus rugueuses. La belle à la voix douce et voilée nous envoûte sur scène. Petit frisson.

 

allah las
Le quatuor californien produit par Nick Waterhouse est résolument nostalgique. Nostalgique d’une époque où les guitares grattaient, où la pop se faisait psychée, où les Byrds et les Beach Boys régnaient sur leurs plages. Les harmonies vocales sont 60’s, les nappes planantes et les riffs acérés du groupe réveillent la nostalgie qui sommeille en nous.

 

blossoms

Les petits gars de la banlieue de Manchester sont les espoirs de la pop de la Perfide Albion. Comme leurs ainés, Stone Roses ou New Order, ils maîtrisent l’art de la mélodie pop à la perfection. Comme s’ils avaient avalé les 40 dernières années de musiques pop du nord de l’Angleterre.

 

the kills
Enfin un album après 5 ans d’absence pour le duo classic rock. On garde le côté garage, brut, des riffs cradingues de Jamie Hince, du rock qui tape là où il faut. On garde aussi le côté sensuel, sexy, sauvage incarné par une Alison Mosshart qui fait ce qu’elle veut de nous. On prend un concert féroce en plein dans la gueule.

 

Et pour bien s’organiser, voici la répartition jour par jour.

Vendredi 1er juillet

BAGARRE : 19H30 – 20-15
BALANI : 21H30 – 22H30
NATHANIEL : 00H – 1H15

Samedi 2 juillet

ELLE KING : 18H15 – 19H
ALLAH LAS : 20H-21H
LOU DOILLON : 22H-23H
FOALS : 0H15  1H30

Dimanche 3 juillet

BLOSSOMS : 16H45 – 17H30
ACTION BRONSON : 18H30 – 19H30
THE KILLS : 20H30 : 21H45
M83 : 23H – 0H15

 

Il reste des places pour aller s’enjailler à Belfort !

 

Eurocks2016_full_Line_up
- Photo de couverture © Fani Durbic