Music par Gaspard Labadens 03.05.2016

Les 7 Boiler Room les plus improbables

Presque 4000 vidéos et 1 million d’abonnés, il s’en passe des choses sur la chaîne Youtube de la fameuse plateforme de streaming live…

Solomun, Jamie XX, Kink, Kaytranada… Les premiers noms qui défilent en entrant « Boiler Room » dans la barre de recherche Youtube sont à couper le souffle. Mais en consultant les méandres de la « home of underground music », certaines découvertes sont plus que surprenantes. La chaîne pléthorique renferme ses pépites mais aussi ses specimens. Prometteurs ou pas, ça c’est une autre histoire. Immersion dans les limbes de Boiler Room, entre les concertos classiques, les groupes de punk déchaînés et les moines invoquant les esprits d’une religion encore inconnue.

Un petit concerto pour piano de Francesco Tristano.

Trash Talk, groupe de Punk brailleur et enragé, pourquoi pas.

La nouvelle mode lancée par Ankelpants : le masque de verre de terre. À ne pas dissocier du costume de bouffon, porté à l’écossaise, comme un kilt.

Petite garden party de Awful Records entre potes.

Terry Riley, 80 ans, compositeur de minimale-classique.

Prêts pour une heure d’incantations mystiques ? N’oubliez pas de porter le chapeau pointu et la serviette. Phurpa : deux théologistes incompris ?

Solomun vous dit salut

solomunyolo