JE RECHERCHE
Le jour où Jazzy Bazz a été sacré champion de France de clash

Le jour où Jazzy Bazz a été sacré champion de France de clash

Lors de la finale de la 5ème édition des Rap Contenders au Trabendo (2012), face à Gaïden, champion en titre à l'époque.

La carrière de Jazzy Bazz a réellement débuté 4 ans avant l'arrivée de son premier album P-Town. En 2012, le rappeur du 19ème fait ses grands débuts : premier EP, premier concert en solo, mais aussi et surtout première finale en Rap Contenders (5ème édition), véritable ligue 1 du battle de rap a capella en France. Un clash qui l'oppose au rappeur Gaïden mené de main de maître, pour remporter un titre qui lui a apporté visibilité et crédibilité.

Mais derrière son bob et son sourire malicieux digne du « Joker », le membre du collectif l'Entourage était en fait sous pression. Même si Jazzy ne manque pas d'air, ses punchlines à couper le souffle lui ont valu quelques soucis d'oxygène : « Ce clash a été horrible : je l’ai écrit avec certaines phases que je devais enchaîner très rapidement. Ça fonctionnait très bien dans ma chambre en chuchotant. Sur scène, j’ai voulu faire du rentre dedans dès la troisième phase de mon premier couplet. Mais là, je la foire totalement vu que je n’ai plus de souffle. J’ai commencé à improviser la structure même de ma phase. J’ai fait des mouvements en allant vers le public en mode catastrophique. Résultat, pendant le battle, j’étais énervé contre moi-même. » confie-t-il dans une interview retranscrite par Louis Lepron.

Malade imaginaire

Ce clash qui totalise aujourd'hui 3 millions de vues a également été à l'origine de l'une des plus grosses rumeurs au sujet de Jazzy Bazz. La récurrence des allusions de Gaïden à l'état de santé de son adversaire du jour a lancé des spéculations tordues concernant le MC. Les plus folles supputant qu'il était souffrait d'une leucémie, d'un cancer, ou encore du sida...

Capture d’écran 2016-05-02 à 15.20.24

« Eux ils font les 'L' de L'Entourage, lui il fait le 'L' de Leucémie »

Des bruits de couloirs renforcés par cette phrase de Jazzy Bazz dans son morceau « 64 mesures de Spleen » : « Depuis que je suis malade je gratte comme un savant fou ».

Jusqu'en 2014, les commentaires Youtube et autres discussions de forums continuent de jaser autour de Jazzy, érigé en malade imaginaire. Il finira par faire taire tous ces « Croquemorts » de lui même via Facebook.

Capture d’écran 2016-05-02 à 15.11.53

En 2016, les Rap Contenders continuent pour Jazzy Bazz qui officie désormais en tant que jury. On peut d'ailleurs l'apercevoir en début de finale de la 10ème édition, remportée par Wojtek, référence actuelle en la matière. Le champion en titre a beau faire le malin, Jazzy Bazz ne l'avait pas loupé lors de l'édition 2. Miskine.