Music par Kerill Mc Closkey 02.05.2016

Quand Jay-Z faisait rimer Beckham avec « rectum »

Ou comment un hommage tourne mal.

Avec des grands joueurs venus d’Europe, comme Thierry Henry et le magnifique sniper irlandais Robbie Keane, le championnat de football des États-Unis (la MLS) a su conquérir les cœurs de quelques fans américains ces dernières années. Pas facile dans un pays dévoué aux sports US, où le « soccer » comme ils l’appellent a longtemps été marginal, et réservé aux femmes.

Mais même au début des années 2000, quand le pays s’en battait les reins du ballon rond, un joueur de football était déjà célèbre outre-Atlantique : David Beckham, évidemment, notamment grâce à l’onde de choc Spice Girls qui fit de Victoria Beckham une star planétaire. Alors en 2003 quand Jay-Z a besoin de citer un joueur de foot pour dire qu’il fait des bons kicks (une image hyper fréquente dans le hip-hop), il emploie le nom du Spice Boy. Par paresse ? Possible. Par hommage ? Sûrement, d’autant plus que le style de Beckham se marie bien avec l’esthétique bling-bling des années 2000.

David-Victoria-Beckham

Sauf qu’à y regarder de près, l’hommage prend une drôle de saveur. Dans son couplet offert à Missy Elliott sur le morceau « Wake Up », Jay-Z cite Beckham ainsi :

« Fuck it, couple karats in the ear won’t hurt
  Need a nice chain, laying on this thousand dollar shirt
  Evisu Jeans cover the rectum

  My kick game just like David Beckham »

Voilà. Jay-Z a fait rimer Beckham avec rectum. Déjà que c’est une rime imparfaite (pauvre), il fait un big up en rapprochant les sonorités du nom Beckham avec celles du « segment du tube digestif reliant le côlon sigmoïde au canal anal », selon Wikipédia. Ce qui est assez maladroit, et symbolique de sa flemmardise à sortir des gros featurings pour les autres. D’autres par contre y ont vu une preuve du talent de Jay, dans sa présumée aptitude à louer et ridiculiser un gars en même temps. Telle une fouine.