JE RECHERCHE
Top 13 des apps qui remettent la musique au bout des doigts

Top 13 des apps qui remettent la musique au bout des doigts

Sampler, mixer, digger, chatter avec des mélomanes… Musicalement, les smartphones et les tablettes ont fini par peser lourd, y compris chez les pros ! À condition d’avoir les bonnes applis…

Bientôt 10 ans qu’une petite bombe technologique est venue révolutionner notre quotidien. Si l’iPhone, premier du nom, est un dinosaure aujourd’hui, il a boosté l’innovation d’une manière inouïe. Aujourd’hui, plus personne n’ose mettre en doute le bond en avant que constitue l’arrivée des smartphones dans notre vie. Pour une raison principale : vous en faites ce que vous voulez ! En développant cet outil du futur comme un “réceptacle à idées” au lieu de concevoir un produit déjà complet “out of the box”, les concepteurs de cette nouvelle génération de terminaux ont défini les grandes lignes de l’économie, de la création et de consommation d’aujourd’hui. Et la musique n’est pas en reste.

Si beaucoup de fans des boîtes à rythmes et des synthés ont vu d’un mauvais oeil l’arrivée d’applications de création musicale, beaucoup de chemin a été fait depuis les premières versions de GarageBand ou les premiers synthés pour tablettes. La musique sur écran tactile n’est plus un gadget depuis longtemps, Damon Albarn l’a prouvé en produisant il y a déjà 5 ans un album entier de Gorillaz sur iPad. Sans parler des DJ’s qui mixent sans se casser le dos avec leurs vinyles, les musiciens qui notent tout ce qu’ils créent en quelques swipes… De fait, en 2016, les smartphones et tablettes ont tout pour rivaliser avec les solutions historiques de production et de consommation musicale.

Trackstack, comme un bac à vinyles

La musique dématérialisée, c’est bien, mais parfois, on a du mal à s’y retrouver. C’est là que Trackstack entre en jeu : avec cette appli, vous pouvez fouiller dans le catalogue de la célèbre plate-forme de musique en ligne Beatport… à la manière d’un bac de vinyles ! On peut évidemment écouter des extraits à la volée, et de faire le tri entre les différents artistes du label dans lequel vous fouillez, par exemple. Et l’idée, c’est que Trackstack s’ouvre à d’autres catalogues en ligne, pour que cette interface devienne l’outil favori de tout mélomane ou DJ nomade qui se respecte. Pour l’instant disponible sur iOS uniquement, Trackstack devrait arriver sur Android sous peu.

iMaschine 2, home studio de poche

Ceux qui font déjà de la musique sur leur ordinateur connaissent Maschine, cet appareil aux gros boutons carrés qui s’illuminent de toutes les couleurs, connecté à un logiciel qui permet de fabriquer un morceau de A à Z… La solution de beaucoup de “home studistes” a désormais sa version pour tablettes et smartphones, ce qui décuple l’intérêt de cette solution, qui devient aussi complète que nomade. Comme ses versions “ordi”, vous pouvez l’améliorer en investissant dans des banques de son, ou en enregistrant vous-même… Bah oui, vous avez un engin nomade dans la main, bouclez donc le jingle de la SNCF et faites-nous un remix fissa !

Discogs, acheter ou revendre une pépite

Vous l’avez fantasmé pendant des années, ils l’ont fait : l’appli Discogs, déclinaison “in the pocket” du célèbre site, reprend tout ce qui fait son intérêt, notamment son énorme base de données. Sur Discogs.com, on trouve quasiment toutes les sorties (vinyle, CD…) possibles et imaginables, et il est maintenant possible d’accéder à votre profil, de consulter votre collection, de regarder les prix du marché si jamais vous voulez acheter ou revendre une pépite au meilleur prix… La cerise sur le gâteau : il est même possible de scanner les code-barres des disques que vous croisez pour en savoir plus ! Le must, ça serait de pouvoir repérer les références d’un disque en scannant sa pochette, mais Discogs y travaille, donc c’est pour bientôt. Indispensable.

Lemur / Skram, pour faire comme Björk

Avant (à la fin des années 2000), le Lemur était un appareil tactile hors de prix, censé contrôler des sources sonores (synthétiseurs, sampleurs…) du bout des doigts grâce à de jolies interfaces. Björk était une grand fan de cet engin lors de ses lives, voilà pour le gage de qualité. La firme française JazzMutant a depuis légué le logiciel de l’engin à Liine, une firme co-dirigée… par Richie Hawtin ! Liine améliore donc le Lemur pour tablettes depuis plusieurs années maintenant, et c’est le bidule idéal pour tout musicien électronique qui se sert intensivement de logiciels (Ableton Live en tête) et de machines, tout en voulant garder le contrôle grâce à une appli hyper bien conçue. Bon à savoir : Liine exploite le plein potentiel des tablettes avec une autre appli nommée Skram, qui est un multi-outil proposant synthé, boîte à rythmes, mini TB-303… pour un résultat bien rock’n’roll !

Lemur

Skram

Soundgrabber / Louise, rencontre entre mélomanes

Les punchlines ont fusé dès la médiatisation de cette appli sociale : “Soundgrabber, c’est le Happn de la musique”. Hmm, ouais, à la différence près qu’on n’est pas la pour pécho, mais pour découvrir la musique qu’écoutent les personnes que l’on croise dans la rue, et ainsi, faire des découvertes inopinées ! Après, si ça vous chante de bavarder avec le beau mec qui écoutait “From The Basement To The Roof” de Club Cheval et qui a une profile pic parfaite, à vous de voir… Le concept de Soundgrabber est peu ou prou le même que celui de Louise, appli “musico-sociale” développée par un Nantais ! Les designs sont différents, les fonctionnalités annexes aussi… Il suffit de faire le test pour voir laquelle vous préférez ! Promis, ça prendra moins de temps qu’un verre Tinder en afterwork.

Louise

Traktor / Cross DJ, mixer comme un pro

“Passer des disques”, tout le monde sait faire. Mais pour mixer au tempo, y’a déjà moins de monde. Une fois encore, les tablettes sauvent la mise à ceux qui paniquent devant la paire de platines CD au fond du bar. La meilleure solution reste encore Traktor, solution de deejaying numérique hyper complète sur ordinateur, dont la version iPad, si elle offre un peu moins d’options, possède déjà tout ce qu’il faut pour synchroniser deux morceaux, les filtrer, les classer par tempo, etc… Pour le coup, Apple gagne la battle des platines tactiles, Android étant moins bien doté en applis efficaces en la matière. On remarque quand même Cross DJ, plus basique que Traktor mais suffisamment intuitive pour que le/la DJ en herbe que vous êtes puisse s’en sortir sans dommages, et qui fera largement l’affaire en soirée entre potes. De toute manière, quand la célébrité viendra, il faudra bien apprendre à les utiliser, ces platines de bistrot...

Traktor

Cross DJ

Auxy, l'édition hyper rapide

Pour ceux qui veulent créer des morceaux “from scratch” sans passer de diplôme d’ingénieur en électronique, Auxy est fait pour vous. Uniquement disponible sur iOS pour l’instant, il fonctionne sur une logique similaire au célèbre logiciel Ableton Live, avec des colonnes dans lesquelles on s’occupe du rythme, du synthé, de la basse… La grande force de l’appli réside dans sa capacité d’édition hyper rapide : on peut très facilement créer une nouvelle boucle de rythme, la lancer, continuer à la bricoler pendant qu’elle joue, jouer sur les fréquences et les filtres… Et ainsi créer des montées, des drops, bref, rendre votre création dynamique sans avoir à vous arracher les cheveux. Et en plus, c’est superbe.

Augmented Acoustics, devenir ingé-son

Les concerts sont les meilleurs endroits pour croiser des passionnés de musique (évidemment), mais pas forcément les plus audiophiles, pour qui le volume parfois excessif et l’acoustique jamais parfaite d’une salle ne valent pas une paire de bonnes enceintes. Encore en développement, le projet Augmented Acoustics se servira de votre smartphone, couplé à un petit boîtier et à des écouteurs. Dans ce boîtier, plein d’algorithmes pour traiter le son au mieux et retranscrire parfaitement le jeu des musiciens. Et le smartphone dans tout ça ? Il sert à régler le son comme vous l’entendez, à le “mixer” selon vos préférences, comme un ingé-son ! Apparemment pas gênant pour communiquer avec ses voisins, le système Augmented Acoustics a pour vocation à être loué dans différentes salles de concert. On a vu plus punk, mais ça peut être pratique pour ne pas subir les éructations de Jean-Claude, à votre droite, qui a commencé l’apéro un peu tôt.

11169166_686104018200551_1670744746105755882_n

Memo Musical/ Hum On, transformer les mélodies en partitions

Mine de rien, tout le monde considère GarageBand comme un logiciel essentiel : même les plus grands artistes apprécient sa simplicité d’utilisation, au moins pour créer facilement des “brouillons” de morceaux en deux temps - trois mouvements. Apple a voulu maintenir ce principe de simplicité avec Memo Musical, qui porte bien son nom : il s’agit ici d’enregistrer vos idées musicales à la volée, mais avec quelques outils puissants : les mélodies peuvent être transcrites en partitions, on peut y rajouter un rythme basique pour savoir rapidement ce que ça donne, rajouter quelques effets, annoter du texte… Bref, un bloc-note multifonctions hyper intuitif. Gardez quand même votre vieux carnet pour avoir l’air cool, mais vous pouvez jeter le crayon.

Hum On

Pas fan d’iOS et des produits Apple ? Hum On est là pour ça ! Fraîchement sortie des cartons, cette appli est un poil moins “pro” mais reste extrêmement ludique : conçue pour analyser une mélodie fredonnée à la bouche, elle prépare ensuite une partition qui peut être jouée avec plusieurs accompagnements (rock, pop, piano…). Ce qui permet très rapidement de savoir si vous avez trouvé la mélodie qui va détrôner “Call Me Maybe” ou si il faut vous creuser encore un peu avant de conquérir le monde.