Music par Gaspard Labadens 13.04.2016

Riton : « Carte Blanche avec DJ Mehdi c’était une époque géniale »

Producteur depuis 2001, Riton à notamment fait ses armes aux côtés de DJ Mehdi sous l’alias Carte Blanche. Une des nombreuses bonnes raisons de faire le point.

Dans les locaux de Because MusicRiton, le presque quarantenaire au visage juvénileraconte son amitié avec la team d’Ed Banger, sa première rave, et ses souvenirs du temps passé aux côtés de DJ Mehdi. Tour d’horizon de la jeune mais déjà florissante carrière du britannique, où les featurings tombent autant que la pluie sur Newcastle, sa ville natale.

Des premières platines aux premières Rave

Avant son solide premier album, Beats du jour (2001), Riton faisait déjà joujou avec ses platines. Son amour pour les galettes s’est concrétisé tôt et de belle manière : « À 14 ans, j’avais 3 platines chez moi, j’écoutais de la house, américaine ou anglaise ». Puis vinrent les années 1990 et les premières expériences, en rave-parties. « Ma première rave s’appelait The Rezurection, avec un Z. C’était tellement grand. Tous les kids avaient le logo de la soirée, un gros Z, sur des gants blancs, des sifflets, ou des bobs. J’y allais surtout pour la musique, même si tout le monde prenait des Vicks, un médicament contre le rhume. Ça aidait à faire monter…  ».

Après son deuxième album, Homies and Homos (2004), et 5 ans sans sorties officielles, Riton fait son come back en 2009 sur « Radiates », en featuring avec Primary 1. Un track qui rapproche encore un peu plus le jeune Henry « Riton » Smithson des inspirations French Touch.

« Carte Blanche, c’était une époque géniale. On faisait tout en équipe »

Dès 2010, il devient naturellement très proche de l’écurie Ed Banger fondée par Busy P, ancien manager des Daft Punk. Il se rapproche alors de DJ Mehdi, avec qui il forme Carte Blanche et sort deux EP : Black Billionaires en 2010 et White Man On The Moon en 2011. « Carte Blanche, c’était une époque géniale. On faisait tout en équipe ». Le duo de choc est notamment à l’origine du mythique « Gare du Nord », avant que DJ Mehdi ne décède dans un tragique accident. Riton nous confie : « Je suis resté proche de sa femme, la graphiste Fafi. C’était une époque géniale. »

« Les gars d’Ed Bangers sont mes meilleurs amis français, d’où leur collaborations sur des remixes. »

La vie continue, et Riton reste de mèche avec l’équipe Ed Banger. Busy P, accompagné de son acolyte Boston Bun, a d’ailleurs remixé le dernier single du britannique : « Rinse & Repeat » sorti en 2015. La version originale est née d’un contact avec une Nigérienne à la voix hypnotisante : Kah-lo, qui s’empresse de raconter leur rencontre 2.0 : « on s’est trouvés sur twitter puis je l’ai vu jouer au club Le Bain à New York. Humainement, ça a matché tout de suite. »

« J’hésite à me lancer dans un album »

Une carrière rythmée par les rencontres donc, et pas des moindres. Prochainement Riton prévoit notamment d’inviter le chanteur et producteur londonien MNEK sur un de ces morceaux. Pour la suite, rien n’est vraiment fixé mais peu importe, le trentenaire ne chôme pas. « J’ai beaucoup de nouveaux tracks mais je ne sais pas ce que je vais en faire. J’hésite à me lancer dans un album, je ne sais pas trop si c’est un format qui conviendrait. Surtout aujourd’hui. ». Laissons lui carte blanche.