JE RECHERCHE
Moderat : « faire cet album ? Ce n'était pas fun, c'était beaucoup de boulot »

Moderat : « faire cet album ? Ce n'était pas fun, c'était beaucoup de boulot »

Interview vidéo - Gernot de Moderat est revenu pour Greenroom sur les difficultés du trio à composer son troisième album. III sort le 1er avril prochain.

L'alliance classe comme le noir Moderat poursuit son épopée electro. Exemplaire depuis Moderat (2009) et II (2013)le trio allemand formé des deux Modeselektor et Apparat sort son troisième album ce 1er avril. Un disque qui répond à une attente immense, en atteste leur date à Paris ce 28 mars, sold out dés l'ouverture de la billetterie deux mois avant.

Phrases longues et soulagement

« Reminder », le premier extrait dévoilé en février, avait rassuré les foules tout en témoignant de l'évolution du son de Moderat. Le son d'une nouvelle ère, l'ère III, du nom de ce troisième disque dont le groupe a accouché dans la douleur. Cette même douleur qui se voit dans les yeux de la moitié de Modeselektor, Gernot, qui répond en interview comme vous parlerait un insomniaque. Phrases longues, un poil radoteur mais soulagé d'avoir enregistré son album. Il explique pourquoi composer cet album était une galère. « Après la tournée du premier album, on n'en pouvait plus de jouer toujours les mêmes morceaux. Il a fallut qu'on retourne faire du neuf en studio. Ça nous a permis de vite embrayer sur d'autres concerts avec plus de titres. Après cette deuxième tournée, en studio, il ne s'est rien passé. Ça nous a pris 1 ans pour faire un nouvel album, mais sur cette année il faut compter 6 mois de discussions. On est parti en vacances 1 mois, on a encore parlé 2 mois. Et ça nous a laissé 3 mois pour l'album, on vient tout juste de le terminer ».

Une galère causée par la nouvelle manière de composer du trio : 

« Sascha (Apparat, ndlr) a écrit les paroles, c'est la première fois qu'on fonctionne comme ça. Avant on composait des sons et les paroles s'ajoutaient, ou non. Cette fois on a composé sur sa voix. On a tout inversé en ajoutant nos rythmes et nos mélodies sur les chants. Ça a impliqué beaucoup de discussions, pour transformer les émotions retranscrites par Sascha en quelque chose qui nous parlait à tous les trois ».

De quoi y repenser à deux fois avant de dire que la vie d'artiste, c'est fun :

« Ce n'était pas fun, c'était beaucoup de boulot. Il y a avait tellement à faire en si peu de temps. On a dû lutter contre notre procrastination. On cherchait à ne pas être dans le studio mais on y était, et on devait y rester ».

Et Gernot de rappeler le secret de la recette Moderat, qui a fait qu'ils s'en sont quand même sortis.

« Moderat est basé sur l'amitié. Apparat et Modeselektor sont deux projets différents, comme peuvent l'être une pomme et une banane, mais ça reste des fruits, et ensemble on fait une bon gâteau ».

L'interview de Gernot de Moderat par Greenroom s'admire ci-dessous grâce aux caméras de Findspire. À la fin, le producteur et patron de label explique comment il a composé « A New Error », le tube imparable de Moderat qui est encore plus spécial pour lui que pour nous tous.