Music par Kerill Mc Closkey 14.03.2016

Un an de To Pimp A Butterfly : l’année folle de ceux qui en ont fait un classique moderne

Avec To Pimp A Butterfly, Kendrick Lamar a définitivement gravé son nom dans la jeune histoire du hip-hop. Mais il n’était pas seul dans sa création. Des dizaines d’autres noms plus ou moins connus, plus ou moins influents, ont également participé à la grandeur de l’album. Certains ont d’ailleurs surfé sur la vague du rappeur de Compton cette dernière année pour rendre visibles leurs propres œuvres, chansons ou productions. En voici quelques-uns, entre rap, jazz et reggae.

 

Thundercat

thundercat

Son Pimp : Chant sur « Wesley’s Theory » et « These Walls », écriture et basse sur plein d’autres.

Ses papillons : Déjà bien installé comme le bassiste le plus chaud de L.A., Thundercat a partagé l’EP The Beyond/Where The Giants Roam en juin dernier.

 

Flying Lotus et George Clinton

RESIZE-GEORGE-CLINTON-PAISLEY

Leur Pimp : Prod’ et chant sur « Wesley’s Theory ».

Leur papillon : Après s’être retrouvés ensemble sur l’ouverture de To Pimp A Butterfly, Flying Lotus et George Clinton ont partagé l’affiche de « The Lavishments Of Light Looking », le premier single de WOKE. Ce nouveau projet de FlyLo qu’il forme en compagnie de Shabazz Palaces et Thundercat (encore lui) devrait sortir davantage de matériel dans l’année. En attendant, avoir la fine fleur du hip-hop expérimental et le leader de Parliament/Funkadelic sur la même track, ça en jette.

 

Anna Wise

annawise

Son Pimp : chant sur « Institutionalized », « These Walls », « Wesley’s Theory », « For Free? », « Hood Politics ».

Ses papillons : Auparavant membre du groupe Sonnymoon, Anna Wise se lance désormais en solo. Son premier EP arrive dans l’année, et ses deux premiers singles promettent beaucoup. Surtout « BitchSlut », hymne frondeur et féministe.

 

Robert Glasper

Robert_Glasper_w1LP__William_Ellis-1

Son Pimp : piano et claviers sur tout l’album.

Ses papillons : Outre ses collaborations dans le monde du hip-hop (Kanye West, Common, Q-Tip…), Robert Glasper joue aussi dans son propre groupe de jazz, The Robert Glasper Trio, avec qui il a sorti un album live en juin dernier.

 

Rapsody

rapsody

Son Pimp : Le seul vrai featuring de l’album sur « Complexion ».

Ses papillons : Bien boostée par son apparition applaudie dans To Pimp A Butterfly, Rapsody a continué les featurings de haute qualité, comme ici sur le Malibu d’Anderson Paak.

 

Kamasi Washington

kamasi

Son Pimp : Saxophone et autres instruments un peu partout.

Ses papillons : Avec The Epic, triple-album de trois heures complètement dingues, le gars a simplement rendu le goût du jazz à tout un nouveau public qui avait rangé le genre dans des cartons poussiéreux.

 

Assassin

assassin-stronger-theory-of-reggaetivity

Son Pimp : le virulent refrain ragga de « The Blacker The Berry ».

Ses papillons : Un album reggae sorti en février 2016, The Theory Of Reggaetivity. Magique ce titre.

 

SZA

sza

Son Pimp : chant sur « U » et « For Sale ? ».

Ses papillons : un featuring sur le meilleur morceau du dernier Jay Rock (le membre à la dure du crew TDE de Kendrick) et sur le dernier Rihanna. Bref, le succès arrive.

 

Terrace Martin

terrace-martin

Son Pimp : À la prod’ de « For Free? », « King Kunta », « These Walls », « For Sale? », « Complexion » et « The Blacker the Berry ».

Son papillon : Un tout beau, tout chaud morceau avec Kamasi Washington en invité spécial.

 

Bilal

bilal

Son Pimp : chant sur « Institutionalized », « These Walls », « U », « For Sale ? » « Momma » et « Hood Politics ».

Ses papillons : Sorti en juin dernier, In Another Life est un suave exercice de neo-soul qui fait la part belle à la grâce du chant de Bilal, avec ici un Kendrick Lamar vengeur en featuring de luxe.

 

Dr Dre

dr-dre

Son Pimp : un message vocal sur « Wesley’s Theory ».

Ses papillons : son premier album en 16 ans, rien d’important.

 

Kendrick Lamar

lamar

Son Pimp : quelques raps un peu partout.

Ses papillons : des petits featurings chez des petits rappeurs comme Kanye West, Dr Dre et The Game. Et un album de démos qui se classe n°1 des charts américain.