JE RECHERCHE
Tout n'est pas si facile pour Kanye

Tout n'est pas si facile pour Kanye

À l’image du ramdam médiatique précédant The Life Of Pablo, le septième album de Kanye West est un sacré bordel. Et à l’inverse des précédentes œuvres du prodige de Chicago, le dernier venu ne présente pas de vision sonique nouvelle et cohérente. Trop rapidement considéré comme bâclé, il suffit en fait de quelques écoutes minutieuses pour comprendre l’unité cette fois-ci narrative qui lie les morceaux entre eux, celui du journal d’un éternel insatisfait. Kanye nous avait pourtant prévenu en partageant une première tracklist découpée en trois actes. Puis en l’intitulant The Life Of Pablo. Lequel ? Lequel ? Lequel ? Mais Kanye West tout simplement. Voici La Vie de Pablo West, racontée en quatre actes et quinze chapitres.

 

Acte III : Only One

Chapitre 1 : « FML »

 

De base, « FML » signifie « Fuck My Life ». Pas besoin de traduction. Chez Kanye West aussi, mais pas que : « I been waiting for a minute / For My Lady / So I can't jeopardize that for one of these hoes ». Traduction : Mr. Kardashian doit apprendre à moins tremper son biscuit partout, afin de ne pas menacer son union avec l'amour qu'il avait attendu si longtemps auparavant.

On avait pourtant laissé The Life Of Pablo sur une suite de débauches joyeuses. Sur « Famous », Kanye profitait de sa richesse, avant de célébrer son talent sur « Feedback », sa célébrité sur « Highlights » et son allant sexuel sur « Freestyle 4 », ce qui amena son estime de soi à tendre de plus en plus par l'égocentrisme maladif sur « I Love Kanye » et « Waves », comme coupé du monde. « FML » marque par contre le moment où le personnage ne réfléchit plus ses actions que par le seul prisme de son bon plaisir : il commence à penser à sa famille, et à constater les conséquences de son comportement. Il se remet à une position où il doit faire des choix, où il doit analyser les priorités : où il doit reprendre ces responsabilités balayées depuis « Famous » : « Je mourrais pour ceux que j'aime / Dieu, j'ai le souhait d'en faire ma mission / Abandonner les femmes avant que je perde la moitié de ce que je possède ».

gifou

Mais ce n'est pas simple. On le sait depuis « Father Stretch My Hands », il existe comme une malédiction qui pousse Kanye West à partir en vrille. Yeezy doit se battre contre lui-même et se soigner au Lexapro, un antidépresseur, pour garder la tête froide : « Tu n'as jamais vu un truc aussi fou que ce négro sans son Lexapro ». Il doit se battre aussi contre les autres qui ne voient pas en Kim Kardashian celle qui lui faut, ceux qui « ne veulent pas me voir t'aimer » comme il le répète en fin de morceau sous l'auto-tune à la Kanye West, celui qui rend le chanteur plus faible au lieu d'effacer les défauts.

Le featuring qui fait la diff' : The Weeknd

« Ils souhaitent que je continue à détruire ma vie / Je ne peux pas les laisser m'avoir / Et même si je détruis toujours ma vie / Seul moi a le droit de me mentionner ». Les combats intérieurs et extérieurs de Kanye résumé en un refrain parfait de The Weeknd.

Le sample qui fait la diff' : Section 25, « Hit »

L'outro de « FML » est l'un des grands moments de The Life Of Pablo. Bizarre, poignant, fébrile, il se nourrit du son terriblement impuissant du groupe post-punk anglais Section 25.

Le tweet qui fait la diff'

Encore plus de Kanye et de Pablo avec la suite de notre décryptage, demain sur Greenroom.fr.

Acte I, Chapitre 1 : Yeezus est mort, vive Yeezy : « Ultralight Beam » et l’humilité en face de Dieu

Acte I, Chapitre 2 : Sexe à l’eau de Javel et malédiction paternelle : « Father Stretch My Hands »

Acte II, Chapitre 1 : Rien à faire du Kenya, Kanye est beau et « Famous »

Acte II, Chapitre 2 : « Feedback » du ghetto, « Feedback » à l’égo

Acte II, Chapitre 3 : Kanye est si classe qu’il s’admire au ralenti sur « Highlights »

Acte II, Chapitre 4 : Sur « Freestyle 4 », Kanye embrasse ses fantaisies sombres et détraquées

Acte II, Chapitre 5 : Kanye Loves Kanye Loves Kanye Loves Kanye Loves Kanye

Acte II, Chapitre 6 : Sur les bonnes vagues de Kanye

kanyeWest-ACTE3

Illustration d’Alix D’Anselme