Music par Kerill Mc Closkey 02.03.2016

M83 est devenu trop vieux pour se prendre au sérieux

M83 a lancé hier la promo de son septième album Junk avec une fraîcheur qu’on ne lui connaissait pas.

Un ciel étoilé, un burger et deux petites créatures imaginaires qu’on dirait sorties du Muppet Show. Voilà ce qu’on retrouvera sur la pochette du nouveau M83 en compagnie du nom de l’album, Junk. Et sur la vidéo Youtube de son premier single ? Une tête de yorkshire hébété, en plein espace. Anthony Gonzalez ne s’est pas foulé, mais c’est drôle, surprenant, un peu geek. Et léger surtout : un adjectif qui n’a pas pourtant souvent collé au style M83.

Un hommage aux vieilles séries des années 80

« Do It, Try It » n’a sûrement pas le potentiel ravageur de « Midnight City », mais lance parfaitement la route vers Junk. Avec son piano sautillant et ses envolées aiguës, on dirait du Michel Berger, même un peu du Polnareff, muté à l’eurodance. Bref, ça ne cherche pas dans les sons branchés du moment. Gonzalez semble regarder en arrière avec cette pointe de second degré qui vient quand on juge avec bienveillance les conneries du passé. Junk sera d’ailleurs transpercé de cette même veine nostalgique à en croire M83 : il indiquait pour Entertainment Weekly vouloir rendre hommage aux vieilles séries des années 80 comme Punky Brewster et Madame Est Servie. Quant au titre Junk, il fait référence à sa jeunesse passée à écouter obsessivement des albums du début à la fin, quand aujourd’hui les gens piochent aléatoirement, dégageant le reste dans les ordures (junk).

« Sans pression »

Du coup, Gonzalez a retrouvé le sourire. Après le pesant et grandiloquent Hurry Up, We’re Dreaming, M83 a comme redécouvert les joies de l’excentricité, de l’insolite. « Hurry Up était mon plus grand succès commercial, et donc grâce à ça je n’ai pas senti de pression pour sa suite » confirmait Gonzalez hier à la radio BBC1. « Je me suis dit : « tu as eu un succès incroyable, t’as la possibilité maintenant d’expérimenter et de t’amuser avec ta musique, sans pression »».

« Je commence à me sentir comme un vieil artiste »

Maintenant qu’il a eu sa vie rêvée à Los Angeles et sa nomination aux Grammys en 2013, M83 ne risque plus grand chose. Il fait partie des meubles, l’attention sera là, alors autant faire ce qu’il aime. En fait, entre l’ambition de Hurry Up et la légèreté de ce « Do It, Try It », Gonzalez est juste devenu vieux : « C’est le septième album de M83, ça fait 15 ans que j’ai commencé » rappelle-t-il à la BBC. « Je commence à me sentir comme un vieil artiste ». De jeune péteux, Gonzalez semble parti pour devenir vieux fou.

test