JE RECHERCHE
Mode d'emploi - Piu Piu : comment faire une compil cool ?

Mode d'emploi - Piu Piu : comment faire une compil cool ?

La DJ Piu Piu était aux manettes de la première compil de la radio Rinse France. Un exercice un peu comme un set sans transitions. Voici un petit tutoriel pour toi jeune DJ en herbe, et toi aussi, public curieux. 

Rinse sort aujourd'hui 26 février sa compilation Local Time. Une sélection de morceaux minutieuse réalisée par la scène parisienne Piu Piu. S'y croisent Bambounou, François X, Marion Poncet ou encore Nathan Melja pour un douze titres, ou plutôt un douze inédits, bien chiadé et plein de beau monde. Un bel exemple à suivre que cette compile.   « compil cool » en 5 étapes.

1 - Avoir du bon goût

Digger des morceaux dans le but de les compiler, ça nécessite d'avoir la fibre. La fibre artistique, pour amener du cachet. Une qualité qui résonne depuis un bail dans les sets de Piu Piu. Avec Local Time la DJ use à nouveau de son ouïe fine et avisée. Illustration avec « Early Dance » de Marion Poncet. « Un de mes morceaux préférés » dixit Piu Piu.

2 - Ne pas se cantonner à un seul style

Impossible pour Piu Piu de se cantonner à son style de prédilection pour une compilation de l'ambition de Local Time #1. Pour témoigner de la scène locale, maintenant à l’heure de Paris et de la France (d’ou le nom), il fallait voir grand, mettre du groove et de la vague dans l'enchaînement des morceaux. La DJ l'explique très bien en commentant sa selection du titre « DMC Champion » de  target="_blank">Low Jack, à des années lumières, ou presque, de ses accointances musicales. « Entre Low Jack et moi il y a un monde. Il joue super techno, mais c'est un artiste que j'apprécie et que je trouvais important de défendre dans ce qui se fait aujourd'hui en France. ».

3 - Garder la cohérence, l'unité, la « vibe »

Gare à ne pas se perdre en chemin en voulant varier les plaisirs. Outre les appellations traditionnelles de house, techno, ou minimal, il y a la fameuse notion de « vibe ». Tel est le terme mystérieux employé par Piu Piu pour expliquer la cohérence de sa compilation : « Il y a une vibe commune dans la compilation. Je sais que j'ai l'air d'une grosse hippie en disant ça (rires). Mais elle est très onirique et nuageuse dans son ensemble. ». Une alchimie qui s'opère également en travaillant l'ordre des morceaux : « L'entrée en matière, la manière dont les choses t'emportent, c'est hyper important. ».

4 - Demander conseil (mais pas à n'importe qui)

« on discute beaucoup avec Manaré et Laurent, et en général on tombe souvent d'accord. Même si j'avais carte blanche, j'étais demandeuse de conseils. »

Entre les co-fondateur de Rinse France Laurent Bassols et le solide DJ parisien Manaré, Piu Piu est très bien entourée. Vous aussi, n'hésitez pas à demander conseil à vos amis, au hasard Maître Gims et David Guetta.

5 - Le carnet d'adresses

Rien de tel que de chiper des inédits à des artistes en les mettant sur sa compil, et pour ça, ça peut aider de les connaître personnellement. C'est le cas pour Piu Piu qui est proche de la plupart des artistes présents sur Local Time. Même si certains ont été choisis uniquement pour leur musique Local Time #1 n'est pas la compilation des potes de Piu Piu.

La DJ parisienne raconte : « François X, je ne le connaissais pas du tout. Marion Poncet non plus. J'ai pu d'ailleurs les rencontrer grâce à la compil. Sinon Bambounou je le connais depuis longtemps. Mon frère (French Fries, ndlr) aussi, par la force des choses. AWB, Shlømo et Nathan Melja, je les ai rencontrés en soirée. Comme la plupart des autres en fait. »

Verdict, pour faire une bonne compil, pensez d'abord à sortir et faire la fête. Ce sera un bon début.