JE RECHERCHE
Frankey & Sandrino, la techno « Deutsche Qualität »

Frankey & Sandrino, la techno « Deutsche Qualität »

Les deux compères Frankey & Sandrino nous ont parlé de Berlin et son Panorama Bar, du format Boiler Room et des soirées éphémères Lost In A Moment. 

On a rencontré les deux clubbeurs allemands à l'occasion de leur passage remarqué à la Machine du Moulin Rouge sous la houlette de H A Ï K U. Sandrino est DJ depuis 23 ans. Son ainé, Frankey, a commencé la musique avant lui. Autant vous dire que l'on est loin d'avoir affaire à des amateurs. Quant à leur duo target="_blank">Frankey & Sandrino, le tandem fonctionne à merveille depuis 2009, que ce soit en studio ou en club. Au palmarès du duo allemand : plusieurs EP chez target="_blank">Innervisions, le label fondé par target="_blank">Ame et  target="_blank">Dixon. « Deutsche Qualität ».

« Il y a quand même des gens qui nous appellent Sandrino & Frankey, voire même  'Sandrino & Franki' »

Il faut dire que le duo sème le doute sur son Soundcloud, où Sandrino a rebaptisé son propre compte en « Sandrino & Frankey ». Mais il s'agit bien de Frankey & Sandrino« Les plus âgés d'abord » comme dit poliment Sandrino. « Acamar », le morceau ci-dessus, est certainement le track le plus en vue de la discographie des deux acolytes. Cinq EPs au compteur pour les deux allemands, même si la majorité pourrait être considérée comme des singles deux-titres. Le cinquième EP, Cepheï, en compte trois, lui. Mais il est entièrement dédié au seul morceau éponyme, remixé à deux reprises par SBTH et Locked Groove.

« Sur un EP de quatre ou cinq titres, t'as toujours un morceau qui sort du lot, et t'écoutes moins les autres. Voilà pourquoi on pense qu'un ou deux morceaux, c'est suffisant »

S'il y a une vraie raison pour laquelle Frankey & Sandrino réduisent la quantité, c'est bien pour privilégier la qualité. Le deux-titres, leur format fétiche, permet de viser le coup de cœur du public à chaque sortie. Et puis finalement, à quoi bon sortir plus long si le public ne fait que parcourir ? Sandrino, amusé mais perplexe, nous montre ainsi les réactions précipitées qui ont fait suite à son post d'un colossal set joué à Belgrade, mis en ligne il y a un mois.

« Quand j'ai posté mon dernier mix de 4 heures, on a reçu plusieurs commentaires qui me félicitaient pour mon mix... 5 minutes après la mise en ligne »

« On a été au Panorama Bar dans le public, mais jamais en tant qu'artiste »

Au delà d'être des DJs pointus ou producteurs minutieux, Frankey & Sandrino sont aussi deux gars cools qui aiment faire la fête. Mais bien qu'ils racontent malicieusement être déjà sortis « bien cassés du Panorama Bar », cet étage agité du Berghain, pas question de faire des écarts de conduite pendant leurs sets. Ils aiment arriver sobres (ou presque) aux platines et préfèrent se mettre dans l'ambiance en buvant raisonnablement pendant leur mix.

« Pour être honnête, on n'est pas vraiment fan du format Boiler Room. Mais on comprend que les gens aiment ça et si on nous le propose, comme on ne l'a jamais fait, on se prêtera au jeu »

En remarquant que leur dernier morceau « Hubble » avait été mis en ligne sur Boiler Room, on s'est forcément posé des questions. Le manager de Frankey & Sandrino est bel est bien en contact avec le fameux site web. Cependant, bien qu'il n'en ait pas l'air, Sandrino avoue être timide et réticent à l'idée d'être épié et de mixer en plein milieu de la foule. Frankey ajoute qu' « en tant que DJ, je ne me sentirais pas à ma place en mixant au milieu du dancefloor. Ça me parait étrange, même si je comprend l'engouement pour ce genre de disposition »

Dixon, co-fondateur du label qui a sorti la plupart des derniers projets de Frankey & Sandrino, n'a pourtant pas rechigné à accepter l'invitation de Boiler Room à plusieurs reprises. C'est d'ailleurs le label en question, Innervisions, qui organise les fameuses soirées Lost In a Moment. Ce concept de soirées éphémères, très secret, est venu pour la dernière fois en France le 13 septembre 2015 à Vincennes. Et lorsqu'on a demandé à Frankey & Sandrino si on aurait droit à un nouvel épisode de cette trempe dans l'hexagone, pas la moindre information à ce sujet. Silence radio, le sourire en coin des lèvres. La qualité allemande se garde secrète.