JE RECHERCHE
5 trouvailles brûlantes de Bambounou dans 5 à Set

5 trouvailles brûlantes de Bambounou dans 5 à Set

On dissèque attentivement la sélection de tracks « un peu screds, un peu sexys, un peu cools » de Bambounou dans l'émission 5 à Set programmée par Arte. Juste histoire de piquer ses meilleures pépites au Parisien. 

Dimanche 13 février, le disquaire techno Syncrophone a ouvert ses portes à target="_blank">Bambounou pour un set commenté au micro de la chaine Arte. Avis au diggers : on a épié la sélection exhibée par le jeune parisien dans 5 à set. L'émission laisse carte blanche pendant près d'une heure à un DJ chez un disquaire. C'est là deuxième édition de ce charmant format que target="_blank">Gilles Peterson avait inauguré en septembre dernier au Betino's Record Shop.

Un EP qui « défonce »

L'intrusion dans l'intimité artistique de Bambounou est jouissive dès les premières notes. Le DJ de 26 ans lance les hostilités avec un track extrait de l'EP Lemuria de Gigi Galaxy. Il choisit « First Night In Lemuria » mais assure que « tout l'EP défonce ». Le track est un bijou de techno deep signé sur le label Teknotika Records en 1994.

Un détour par Minibar

Aux alentours du tiers du set, un peu de chauvinisme en présentant le label français Minibar, fondé par Cabanne, résident de l'organisation CONCRETE dès les débuts à Paris. Bambounou, qui a rencontré l'intéressé, raconte : « Je lui demandé d'où venait ce nom, Minibar. Il m'a répondu un truc du genre : "quand t'es à l'hôtel après avoir mixé, ton seul ami c'est le mini bar" ». Le label en question a notamment enrolé target="_blank">Lowris. Son track « pigwar »  est joué par Bambounou.

Manu From Newcastle contre la monotonie

En plus des trouvailles, le set de Bambounou permet aussi de se familiariser avec deux trois pirouettes de DJ aguerri lors d'un set. Bambounou aime par exemple : « glisser un track 'percu' pour casser la monotonie de la techno ». C'est le cas lorsqu'il sort « Tribal Q » (Percu Mix) de son escarcelle. Un morceau percutant (vous l'avez?) de Manu From Newcastle.

Basic Channel, à bon escient

Autre skill dévoilé par le loustic : « placer un track sans kick dans un set ». Bambounou explique qu'un DJ peut parfois rester plus de 6 heures derrières les platines. Un morceau sans percussions, glissé à bon escient, peut s'avérer idéal pour repartir sur un bon rythme. Aperçu d'un tel entracte avec  Q1.2 de Basic Channel.

Minimal Vision en apothéose

La dernière botte secrète de Bambounou vient d'Italie. Un morceau de Minimal Vision, sorti en 1992, période que l'artiste affectionne tout particulièrement au vu de sa sélection. Il s'agit de « magic starcaise », un track joyeux et remuant, idéal pour une fin de set en apothéose.

Et le flop de la 38ème minute :

Au bout de  38 minutes et 40 secondes, alors que le mix semble légèrement brouillon, Bambounou coupe les platines :

« bon le skeud est rayé... euh je sais pas ou est ce que j'me... bon. »

Pas mal.