JE RECHERCHE
Un brainstorming en Bretagne et les niçois de Griefjoy passent à l'électro

Un brainstorming en Bretagne et les niçois de Griefjoy passent à l'électro

Griefjoy s'éloigne du Sud, de la pop, de la banalité, et change d'univers.

Vous vous rappelez peut-être de Griefjoy, groupe d'indie-pop à la française dont le premier album éponyme s'était fait plutôt remarquer fin 2013. Et peu importe en fait : les petits niçois ont changé depuis. Leur second album à paraître dans le printemps lorgne en effet vers la techno sophistiquée, décision prise lors d'un « brainstorming en Bretagne » selon le communiqué de presse. Et on réfléchit toujours bien en Bretagne. Le bon air, la tranquillité, tout ça tout ça.

Pour donner un avant-goût de l'album à venir, Griefjoy présente un triptyque visuel implantant leur métamorphose, dont le second volet « Scream Structures » est à découvrir en avant-première ci-dessous. Le nouvel univers du groupe se déploiera aussi sur scène, le 2 avril prochain à la Gaité Lyrique (Paris).

Terminée la synth-pop et le piège scénique de ses structures complexes. Le band se plonge dans la même obscurité que Moderat avec l'influence techno de Daniel Avery. Le résultat est un roulement de cadences dark, en atteste « Godspeed », premier des trois aperçus de l'electro-rédemption de Griefjoy.

Bonus :Ils ont aussi crée un logo stylé dans le TGV :
GRIEFJOY NEW LOGO[11]