JE RECHERCHE
Rone rythme la vengeance des robots de crash-tests

Rone rythme la vengeance des robots de crash-tests

Le parisien Rone a fait illustrer son titre « (oo) » par Romain Ficat pour en faire l'hymne revancharde des esclaves humanoïdes.

L'imprononçable titre « (oo) » de Rone tiré son dernier album Creatures est une parenthèse grinçante qui attise angoisses et certitudes. Pour lui donner vie et vue, Romain Ficat, réalisateur aux manettes des clips de Joakim et Hypnolove, a mis sur pied une intrigue propre à tout héros solitaire qui se respecte.

ronejohn
John est un mannequin de crash-tests. Un de ces humanoïdes que l'on se plaît à détruire pour assurer notre survie. Pas pire qu'une souris de laboratoire, pas mieux non plus.

Capture d’écran 2016-01-29 à 16.23.30

Génération internet oblige. John a évolué en un mannequin-robot doué de conscience. Comme un inspecteur dominé par ses obsessions, il a enquêté et recoupé ses sources pour trouver sa cible et échafauder un plan afin de l'anéantir.

roneC4

John n'est pas du genre à y aller par quatre chemins.

roneTime

L'objectif de John est de détruire le patron de l'entreprise qui envoie valdinguer des mannequins de crash-tests dans les murs à tour de bras.

roneparents

Avant de passer à l'action, John regarde une photo de ses parents, sûrement morts dans un crash-test.

ronenews

Et ce qui devait arriver arriva.

ronechapo

Incognito, John savoure sa victoire contre la destruction massive des mannequins humanoïdes. Chapeau bas.