Music par Gaspard Labadens 27.01.2016

Ian Ewing, crack affamé du chill

Ian Ewing n’a ni joué en NBA ni monté sa marque de chaussures (cf. Patrick Ewing). Le jeune beatmaker n’a cependant rien a envier à son légendaire homonyme, du moins musicalement.

Prenez un fan de Hip Hop, croisez le avec un mélomane créatif féru d’électronique, vous obtiendrez un spécimen rare dans le paysage musical : Ian Ewing. La musique adoucit les mœurs, le natif de Milwaukee détend lui le corps et l’esprit. Sa page Facebook a potentiellement autant de fans que vous avez d’amis, mais l’ami ne fait pas le moine. En effet, la plupart des collectifs et labels de «chill musique» Est-américains se l’arrachent, à l’instar de Rootnote,  MelodySoul, noh life, BLVNT Records ou encore chill. La chaîne Soundcloud d’envergure a récemment mis en ligne «Who Dropped The Hummus Platter In The Pool», dernier morceau en date de l’artiste du Wisconsin.

Depuis Breakfast, son premier projet en 2013, Ian Ewing s’est métamorphosé. Devenant de plus en plus actuel, voire avant-gardiste, il incarne cette nouvelle génération de beatmakers qui vont piocher leurs influences un peu partout (Hip Hop, Electro, Trap, Soul etc.). Cet éclectisme eurythmique est le fil conducteur de son dernier EP, Pool Party, sorti le 27 Novembre dernier. Mais quel peut bien être le secret de la créativité luxuriante de Ian Ewing ?

On tient une hypothèse. Dans le titre « Who Dropped The Hummus Platter In The Pool », dans la description de sa page Soundcloud : «If you got some hummus, come roll with me» et surtout, dans sa biographie où il se dresse comme « l’auteur de la bande son officielle du Hummus partout dans le monde » : l’Américain a un une obsession bien moulinée. Sens caché ou non, le farceur s’inspire d’un plat qui se mange froid, Ian Ewing ou la vengeance chill.