Music par Kerill Mc Closkey 22.01.2016

A l’aise, Iggy Pop se proclame « plus grand poète vivant d’Amérique »

L’Iguane s’entoure de membres des Queens Of The Stone Age et des Arctic Monkeys dans un nouveau single qui pue la confiance.

Iggy Pop est vraiment la petite catin du rock : il passe son temps à séduire d’autres mâles qui pourraient prendre soin de lui, en profitant de son corps et de son aura transgressive. Maladif, il préfère la mauvaise compagnie à la solitude. Parfois il se retrouve avec Michel Houellebecq, et c’est le drame. Mais par-ci par-là, ça crée de belles rencontres. Entouré de Josh Homme, Dean Fertita (Queens Of The Stone Age) et Matt Helders (Arctic Monkeys), Iggy Pop va publier en mars un Post Pop Depression qui s’annonce bien méchant.


«Gardenia», premier extrait de l’album partagé dans la nuit, sonne comme la synthèse rêvée des trois grands projets solo de l’ancien Stooges : la ligne de basse sexy ramène aux nuits berlinoises de The Idiot, les guitares bien senties à l’entrain de Lust For Life, et la liberté de ton de l’Iguane à la poétique du vice de New Values. Le parrain du punk déroule son numéro habituel de crooner dangereux, là où il est le plus fort, tellement qu’il n’a pas peur de se proclamer « plus grand poète vivant d’Amérique » au cours d’un passage presque parlé. On le savait déjà, mais ça fait du bien qu’il nous le reconfirme : Iggy Pop n’a peur de rien.

Post Pop Depression sort le 18 mars. Parions d’ici là que d’autres extraits seront dévoilés en live, à l’instar de «Gardenia», divulguée en «World Premiere» dans l’émission de ce bon vieux Stephen Colbert.

Post Pop Depression
01
– «Break Into Your Heart»
02
- «Gardenia»
03
- «American Valhalla»
04
– «In the Lobby»
05
- «Sunday»
06
– «Vulture»
07
- «German Days»
08
- «Chocolate Drops»
09
- «Paraguay»