JE RECHERCHE
« Amoureux de ce lieu magique » : le Paris Psych Fest s'installe à "La Ferme"

« Amoureux de ce lieu magique » : le Paris Psych Fest s'installe à "La Ferme"

La troisième édition du festival déménagera cet été dans un vieux bâtiment de Seine-et-Marne, avec une grande nouveauté : l'apparition d'une scène en plein air. Les organisateurs expliquent leur choix.

«Enfin», on a envie de dire. Après La Machine du Moulin Rouge en 2014 et une poignée de salles parisiennes différentes en 2015, le Paris Psychedelic Festival verra en 2016 la lumière du jour avec l'installation d'une scène extérieure, en renfort d'une autre à l'abri. Une nouveauté qui colle bien avec le thème des musiques perchées et vaporeuses. Woodstock, c'était pas dans un music-hall après tout.

C'est à La Ferme du Buisson, vieillerie pittoresque de Noisiel (Seine-et-Marne) que le festival accueillera les amateurs de psyché, de garage, de noise, et sûrement plus. Les organisateurs du festival, Michael Mateescu et Laurie Chalureau, font d'ailleurs part de leur souhait «de toucher un public de plus en plus large» au long de son évolution. Retour sur la genèse de ce choix, et aperçu de ce que l'on peut attendre les 18 et 19 juin pas loin de Marne-La-Vallée et de Mickey.

12508718_10207513685817078_5815958604723059478_n

Quelles ont été les réussites et les inconvénients de la formule nomade du festival en 2015 ?

Pouvoir se permettre de changer de format sur chaque date était très intéressant pour nous. Quant aux festivaliers, l'idée d'un pass itinérant entre tous les lieux de l'événement était assez attractive.

Par contre, en faisant le grand écart entre Machine Du Moulin Rouge et Trianon par exemple, il est difficile de mettre en place un univers propre au festival, d'autant plus qu'on ne peut pas vraiment organiser nos propres festivités dans des salles de concert. Et puis, être en intérieur en début d'été, c'est être tributaire de l'excitation des degrés Celsius. S'il fait beau, il y a moins de monde.

Pourquoi ce choix de la Ferme du Buisson pour 2016 ?

Nous envisagions repenser le festival sur un seul et même lieu depuis pas mal de temps, afin de créer un véritable univers, et proposer aux festivaliers une vraie expérience autour du psyché.

Nous avions aussi très, très envie de nous offrir le luxe de monter une scène extérieure, tout en restant sur un format à taille humaine. Évidemment, il est compliqué de trouver ce genre de lieu à Paris, même en proche banlieue. Nous avons eu alors la chance de rencontrer l’équipe de la Ferme du Buisson qui nous a ouvert ses portes. Et là, nous sommes tombés amoureux de ce lieu magique. Nous avons tout de suite voulu y créer quelque chose à partager avec nos festivaliers.
Nous insistons aussi sur le fait que La Ferme du Buisson n'est qu'à 20 minutes (en RER) de Nation. Un luxe.

De manière plus personnelle, vous avez un affect particulier envers cet endroit ?

Il va sans dire que notre affect fut de prime visuel. Son architecture faite de briques, de charpentes en bois et de grands volumes nous a tout de suite séduit. D'autre part, le fait que la Ferme soit une ancienne vraie ferme du XIXe inscrite au patrimoine historique nous a sensibilisé quant à son histoire. En effet, il représente pour nous et l'équipe qui l'a investie un vrai lieu de vie, de défrichage et de création. Ce lieu a une âme !
12607378_10207513742978507_280575518_n

Comment le festival va-t-il se dérouler ? A quoi peut-on s’attendre ?

Le festival se déroulera sur deux jours (samedi 18 et dimanche 19 juin) en journée et soirée. Il y aura deux scènes (une extérieure et une intérieure) avec 6 groupes par jour et des DJ’s. Il y aura également une partie exposition et une partie cinéma, ainsi que des cartes blanches données à des collectifs que nous aimons beaucoup. Nous tenons vraiment au coté multidisciplinaire du festival. Nous travaillons également sur une scénographie afin de créer un véritable univers pour les festivaliers. Enfin, nous allons également proposer un « village festival » et des animations.

Vous pensez pouvoir toucher un nouveau public avec cet endroit ?

L’idée est évidemment de toucher un public de plus en plus large ; le festival grandit pas à pas. Nous sommes certains que le fait d’être cette année dans un lieu proposant à la fois un espace intérieur et un espace extérieur comme La Ferme du Buisson nous permettra d’attirer un public plus varié que les années précédentes. Nous espérons que les futurs festivaliers seront motivés par l'idée de venir chiller à l'orée de l'été, dans l'herbe, à l'ombre des marronniers... Nous pensons également que le fait d'ouvrir les portes du festival dans l'après-midi peut aussi amener un public plus familial. C'est important aussi pour nous de travailler sur le public local de Seine-et-Marne qui manifeste une véritable demande en matière d'activité culturelle.