JE RECHERCHE
La découverte du jour : l'electro-pop sombre d'Einleit

La découverte du jour : l'electro-pop sombre d'Einleit

Le trio Einleit distille une electro-pop savoureuse qui devrait leur permettre de devenir l'une des révélations francophones de l'année. 

Lauréat du Grand Zebrock 2015, le trio Einleit distille une pop électronique facilement reconnaissable. D’abord par la voix de Jun, le chanteur, mais également grâce à ses deux acolytes. Jun et Charlie se sont rencontrés lorsqu’ils avaient 10 ans et qu’ils chantaient dans les chœurs d’enfants de l’Opéra de Paris. Ils ne se sont jamais quittés et ont poursuivi de nombreux projets musicaux ensemble, rencontrant en cours de route Gabriel avec qui ils ont décidé de former Einleit en 2012. Dès lors, ils sortent l’EP And I A Twister Love What I Abhor qui dévoilait une pop sombre et délicate, à l’image de l’artwork qui habille le disque. Le titre "The Oak Lounge", sorte de huit clos mélancolique, est particulièrement addictif.

Petit à petit, le groupe fait son nid et affirme sa patte, préparant tranquillement un deuxième EP pour reprendre la route. En 2014, on découvrait donc target="_blank">Fire Walk With Me où le trio affirme une nouvelle fois son penchant pour la pop habillée de sonorités électroniques. Le single "Trembling Tokyo", dont le clip tourné dans la capitale nippone est quelque peu angoissant, se distingue avec une très douce nappe de synthé japonisante.

Après quelques concerts pour défendre ce nouveau disque et un passage dans l'émission Monte Le Son, Einleit s’est penché sur la préparation d’un album qui sortira en septembre 2016. Le trio devrait nous surprendre avec des sonorités RnB, comme celle que l'on retrouve sur leur récent remix du titre "Live For" de The Weekend.

Ils seront en concert au Divan du Monde ce vendredi 8 janvier avec L'Age d'Or et Stand Wise. Le meilleur moyen pour découvrir ce groupe talentueux reste de les voir en live !