JE RECHERCHE
Il n'y a pas qu'Adele qui bat des records

Il n'y a pas qu'Adele qui bat des records

Concert le plus long, morceau qui dure plus de 600 ans ou tempo le plus rapide... Côté records, la musique est bien pourvue. Morceaux choisis. 

Money money money

Le mot est sur toutes les lèvres depuis la sortie de 25, l'album plutôt ennuyeux d'Adele dévoilé le 20 novembre dernier : l'Anglaise "bat des records". Oui, mais de quoi ? Pour être exact, celui du meilleur démarrage ever - le nombre de ventes de l'album lors de son premier mois dans les bacs - avec 5,98 millions de disques écoulés en quatre petites semaines. Au bout de trois jours seulement, l'interprète de "Skyfall" pouvait déjà se vanter d'avoir vendu 2,8 millions d'albums rien qu'aux Etats-Unis, détrônant le boys band N'Sync et son No Strings Attached de l'an 2000. Sauf que Nielsen Music, l'organisme mesurant les retombées économiques de ces méga-tubes, n'a commencé à compter qu'en 1991... Et qu'en 1982 sortait l'album le plus vendu de tous les temps : Thriller de Michael Jackson, avec 30 millions d'exemplaires écoulés depuis sa sortie aux Etats-Unis. Un 30ème disque de platine a d'ailleurs été attribué plus tôt ce mois, post-mortem évidemment, au Roi de la pop. MJ qui détrône Adele ? Voilà qui remet les choses en place.

mj

Quand il s'agit de rentrées d'argent, le music business n'est pas en reste pour tenter de rentrer dans le Guinness Book. N'est-ce pas le Wu-Tang Clan ? Sous couvert de geste politico-culturel (la musique est un art, une oeuvre d'art est chère et doit être gardée dans un musée), le collectif culte a vendu son Once Upon A Time In Shaolin, dont il n'existe qu'une seule copie, pour la modique somme de 2 millions de dollars. L'acheteur ? Martin Shkreli, un des hommes les plus détestés de la planète - il a racheté la licence d'un médicament utilisé par les malades du Sida pour le vendre à 750 dollars (il coûtait auparavant 13,5 dollars). Il a finalement été arrêté le 17 décembre pour une sombre histoire de fraude (à croire que le Père Noël existe), mais le précieux album reste sa propriété au grand dam du Wu-Tang. Ils ont assuré dans un communiqué qu'ils ne connaissaient pas le nom de l'acheteur avant que le scandale n'éclate et qu'une partie des 2 millions de dollars touchés serait reversée à des associations. Cela n'a évidemment pas plu à ce si sympa Martin Shkreli, qui a déclaré"Si je te donne 2 millions de dollars, putain, tu me dois le respect. Aie au moins la décence de te taire". De quoi gâcher la fête pour le CD le plus cher de l'histoire.

Once-Upon-A-Time-In-Shaolin

Un grand classique : les longs concerts

Heureusement, il ne s'agit pas toujours d'argent quand les artistes comptent battre des records. La preuve avec Chilly Gonzales, discret pianiste prodige ayant notamment réalisé un album avec Boys Noize. Son rêve ? Donner le plus long concert de l'histoire. Pari tenu avec un show de plus de 26 heures donné du samedi 16 mai au lundi 18 mai 2009. Le tout a eu lieu au Théâtre Ciné 13 à Paris, le cinéma de Claude Lelouch, et pouvait être vu partout dans le monde en streaming. Pendant la dernière minute le séparant du sésame, immortalisée sur Youtube, Chilly Gonzales a l'air tout simplement épuisé... Mais toujours moins que le juge du Guinness Book assis derrière lui !

Chilly Gonzales signe ainsi le record officiel du plus long concert jamais donné par un artiste solo. Mais pas du plus long concert tout court. Depuis le 5 septembre 2001, une église allemande joue un morceau prévu pour durer... 639 ans. "Organ²/ASLSP" ("ASLSP" pour "as slow as possible", vous avez compris l'idée) a tellement été ralenti que l'orgue installé dans l'église et alimenté en air par une machine ne jouera pas de nouvelle note avant 2020 - la dernière date d'octobre 2013. Le grand final est prévu pour 2640. En attendant, l'orgue a été à peu près isolé phoniquement : heureusement pour les habitants de la ville d'Halberstadt, condamnés à entendre la même note pendant huit ans.

Côté DJs, la bataille fait rage pour savoir qui détient le record du plus long set. Dernier gagnant homologué par le Guinness : le Polonais Norbert Selmaj aka Norberto Loco, qui a tenu ses platines pendant 200 heures à Dublin, du 19 au 27 novembre 2014, sans jamais s'arrêter. Même quand une coupure de courant est survenue le 26 novembre, il a continué son show. L'histoire ne dit pas s'il s'est du coup mis à chanter, comment il a fait pour rester éveillé pendant tout ce temps et autres questionnements naturels - sur la vidéo ci-dessous, on le voit surtout manger de la viande, se faire ausculter par des médecins et se faire prendre en photo les yeux dans le vide. Donc si quelqu'un connaît ce Norberto Loco, qu'il se manifeste !

https://www.youtube.com/watch?&v=G92pctX_bFE

Euh... Ok Moby

Beaucoup de sous, de longs concerts... Que quelques musiciens zinzins (ou pas) tentent de se surpasser pour rentrer dans le Guinness Book par ces moyens ne semble pas si étonnant. Mais quand il s'agit du sage Moby, connu surtout pour son planant album Play, on se demande bien ce qu'il a pu réaliser. Et bien ça :

1000 BPM. C'est le tempo atteint par Moby sur ce morceau composé alors que le vegan officiait en pleine période rave. Encore un record, vous l'aurez compris.

Crédit photo : Eleanor Stills