JE RECHERCHE
Young Turks, label de l’année

Young Turks, label de l’année

Pas du tout ancré politiquement malgré un nom qui pourrait porter à confusion - car rappelant un parti turc peu recommandable-, Young Turks se rapproche plutôt de l’hymne à la liberté qu’est la célèbre chanson de Rod Steward. Avec des artistes comme Jamie xx, FKA Twigs ou encore SBTRKT, Young Turks a été sous le feu des projecteurs toute l’année. Retour sur un label qui a encore de belles heures devant lui.

Après bientôt 10 ans d’une position confortable dans la sphère musicale indé, Young Turks est un label de confiance. Celui vers lequel on se dirige naturellement pour y glaner de quoi enrichir nos playlists. A la tête du label, on retrouve Caius Pawson, un véritable passionné qui n’hésite pas à parler de ses confrères de l’industrie musicale avec une grande bienveillance comme on peut le voir sur cette courte interview filmé lors de l’Indépendant Label Market de Brooklyn il y a quelques années.

Il s’est lancé dans ce projet alors qu’il était âgé de 19 ans et qu’il commençait à se faire connaître avec les soirées baptisées Young Turks. Après quelques belles fêtes, il se fera confisqué son matériel lors d’une soirée à Shoreditch dans un bâtiment abandonné des Transports de Londres. Cette soirée dont il garde un mauvais souvenir aura pourtant une répercussion positive : la création du label Young Turks, aujourd’hui acclamé dans le monde entier. A l'aube des dix ans de Young Turks, voici les raisons pour lesquelles on peut dire sans peur qu'il s'agit du label de l’année 2015.

Un cru 2015 démentiel

Young Turks nous a bien gâté tout au long de l’année avec de nombreuses sorties. D’abord, il y a eu le phénomène Jamie xx avec son album In Colour. Le grand timide du trio The xx s’est enfin dévoilé avec un album aux multiples couleurs et qui mélange brillamment les styles. En plus, il s’est fait remixé par toute une ribambelle de producteurs parmi lesquels on compte John Talabot et l’intriguant Barnt.

Contrairement à Jamie xx, la prêtresse FKA Twigs n’a pas sorti d’album en 2015 mais le spectre de son magnifique LP1 sorti en août 2014 s’est pavané fièrement dans les bacs des disquaires comme l’une des plus belles sorties du label. Mais on a tout de même eu de la nouveauté pour égayer nos oreilles avec la sortie surprise de l’EP M3LL155X et d’un court métrage saisissant pour l’accompagner. Pour SBTRKT, pas de nouveau long-format ni même de nouvel EP mais une tonne de morceaux inédits que vous pouvez découvrir par ici et .

Koreless, l’un des joyaux rares du label s’est quand à lui illustré avec la sortie de l’EP TT / Love, une véritable symphonie électronique idéale pour les amoureux de musique expérimentale. Si sa musique reste moins accessible que celles de ses comparses, les textures sonores qu’il dévoile au fil de cet EP sont saisissantes et devraient intriguer les plus réfractaires d’entre vous. Sinon, il vous reste toujours son mythique « Sun » de 2013 pour commencer votre initiation à la patte de ce producteur hors pair.

Les rois de la communication

Outre ses nombreuses sorties à réécouter pour vous mettre à jour sur le catalogue pointu du label, Young Turks s’est également distingué par un plan de com' particulièrement brillant pour l'une des sorties les plus attendues de l'année.

jamie_xx_good_times_pop-up_store_kingsland_road_dalston_nts_radio_the_405_music_news

Pour In Colour de Jamie xx, un partenariat avec Itunes a été mis en place pour proposer une écoute en avant-première aux utilisateurs de la plateforme. Autant vous dire que cette démarche a très vite rencontré un franc succès. Mais ils ne sont pas arrêtés en si bon chemin. En effet, un peu plus tard, on découvrait le Good Times Records Shop - un disquaire éphémère aux couleurs de l’album - à Brooklyn avant que le projet ne vienne s’installer quelques jours à Londres, la ville où le label prend son essence.

Peu avare en détail, Caius est revenu en début d’année sur les 5 étapes importantes qui ont fait la force de son label. Dans un article sur la plateforme Medium on découvre qu’il a fréquenté les clubs dans sa jeunesse et que cela lui a permis de se faire des contacts dans l’industrie du disque. A sa liste des événements ayant forgé son label, il ajoute également la fameuse soirée de Shoreditch, le trio The xx, la découverte Sampha et sa rencontre avec Molly, sa femme. Voilà, vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire pour monter votre label !