Music par Clémence Meunier 14.12.2015

Quand Fakear squatte les plateaux de France 2

S’il fallait une preuve du succès de Fakear, la voici : le Normand était invité vendredi soir à Ce soir ou jamais sur France 2. Le replay est en ligne.

« Notre travail, nos emplois, notre économie… L’Ubérisation va-t-elle tout changer ? » : voilà la question posée lors du Ce soir ou jamais de vendredi soir. Le sujet du jour dit tout de cette émission de débats, où des invités (ici un prof d’économie, une chercheuse, un prof de littérature à la chemise de hippies, des auteurs de bouquins et le président de « l’observatoire de l’uberisation » – on est ravi de savoir que ça existe) donnent leur avis après un générique jazzy. En somme, Ce soir ou jamais, c’est intéressant, mais ce n’est pas non plus la grosse teuf. Et pourtant, c’est bien dans cette émission qu’a été invité Théo Le Vigoureux. Un auteur d’essai économique ? Non, « le nouveau beatmaker français » selon la présentation de la vidéo, un poulain Nowadays Records ayant grimpé jusqu’à l’Olympia à une vitesse hallucinante : Fakear.

La dernière fois qu’on l’avait vu à la télé, c’était au Grand Journal, devant un public bien différent. Un changement de cible qui n’intervient pas par hasard : aujourd’hui, tout le monde connaît Fakear, même si lui n’a pas l’air hyper à l’aise sur ce grand plateau France 2 pour faire la promo, très en avance, de l’album Animal prévu pour le printemps prochain. Il est pourtant en terrain connu, jouant son tube « La Lune rousse » (oui oui, là où l’on croit entendre « Mimi Mathy »). Mais le miracle est là : impossible de se lasser de Fakear et de sa « Lune rousse ». A revoir en attendant un prochain (vrai) live.

Crédit photo : Lucie Rimey Meille