JE RECHERCHE
Le son 4D bientôt en club ?

Le son 4D bientôt en club ?

Des ingénieurs hongrois ont imaginé une scénographie de club faisant la part belle au son en quatre dimensions. Explications. 

Le son 3D, le son 4D, le son binaural... C'est la grande mode des expérimentations diverses et variées autour de nos petites oreilles. Une chose est sûre : personne ne sait vraiment à quoi ces termes pseudo-scientifiques correspondent, tout ce que l'on retient, c'est que cela sonne bien. Un concert de Beck, un clip en réalité virtuel testé ici même, un morceau de Rone ou de Max Cooper... Nombreux sont les artistes à utiliser ce procédé qui, pour résumer, cherche à reproduire la sensation d'écoute live - et donc totalement naturelle. Le son y est enregistré d'une manière bien spéciale, les instruments étant entourés à 360 degrés de petits micros en forme d'oreilles. Tout cela a été très bien expliqué dans une récente vidéo de The Verge

Dans le cas de nos amis hongrois tentant de casser internet avec leur soundsystem en 4D, il ne s'agit pas d'une méthode d'enregistrement spéciale mais bien d'une disposition particulière d'enceintes dans une salle, réparties sur seize pylônes - photo ci-dessus - placés autour des spectateurs et au milieu de la foule. Les seize speakers sont contrôlés indépendamment grâce à un logiciel pour que le son s'éloigne, se rapproche ou ait l'air de flotter, "comme un fantôme" peut-on lire sur le site internet de 4dsound. De quoi rappeler le son surround Dolby Atmos, équipant quelques salles de cinéma - Dolby cherchant, d'ailleurs, à également s'implanter dans nos clubs.

4d-gif

Le génial Max Cooper, qui s'est toujours beaucoup intéressé aux questions scientifico-musicales (normal pour un producteur détenant un doctorat en génétique), a testé l'installation : "La musique est traditionnellement considérée comme une perception de fréquences d'ondes sonores. Les fréquences trop rapides pour nous à séparer sont perçues comme des tons hauts, portant la mélodie et l'harmonie, et les fréquences plus lentes et répétitives portent le rythme. Il y a ensuite la dynamique, le timbre et la texture, qui assurent le développement et l'identité d'une oeuvre musicale. Le système 4D ajoute littéralement une nouvelle dimension à la catégorisation musicale, en ajoutant l'espace à la liste. La façon dont les sons sont placés, formés et mis en mouvement au sein du cercle de son 4D a un effet énorme sur notre perception de la musique". Le futur !

Crédit .gif : Le nouveaux curieux