JE RECHERCHE
On va entendre parler d'eux en 2016

On va entendre parler d'eux en 2016

On prend les paris : ces sept artistes, on l'espère, vont percer l'année prochaine. De Kacy Hill à FKJ en passant par les plus confidentiels Faroe, Greenroom fait le plein de découvertes. 

Kacy Hill, la protégée de Kanye West

Avec son petit côté FKA Twigs, sa voix éthérée mais pas fragile et ses ambiances jazzy puis bizarroïdes, Kacy Hill enchante les amateurs de néo r'n'b depuis la sortie de son premier EP Bloo le 9 octobre dernier. Pour ne rien gâcher, l'ancienne mannequin, avec son septum et ses tâches de rousseur, a le genre d'allure que l'on retient facilement. Autant d'ingrédients qui doivent rassurer son mentor Kanye West, pour qui elle a dansé sur la tournée Yeezus et qui l'a signée sur son label GOOD Music alors que l'Américaine n'avait sorti qu'un clip ("Experience")... Plutôt pas mal comme adoubement. Le premier album devrait arriver au printemps.

Pour suivre Kacy Hill sur Facebook

Haelos, découverte Pitchfork Music Festival

Croisé au Pitchfork le jeudi 29 octobre, Haelos fut l’une des belles surprises de l’édition 2015 du festival. Premier groupe à jouer ce soir-là, ce trio londonien a rapidement instauré une ambiance confortable avec des mélodies à mi-chemin entre le trip-hop langoureux de Portishead et la sensibilité de The xx. Sur scène, on les découvre dans une composition originale : les trois chantent mais seul Dom Goldsmith est au piano à droite de la scène tandis que Lotti Benardout et Arthur Delaney sont au centre, tous de noir vêtus. Après Earth Not Above, un premier EP sorti au printemps qui les a amené à fouler de nombreuses scènes, ils dévoileront prochainement un album très attendu par ceux qui ont été convaincus par des titres comme « Dust » et le plus récent « Pray ».

Pour suivre Haelos sur Facebook

FKJ, néo-french touch à dreads (oui, tout ça)

L'écurie Roche Musique (Darius, Zimmer, Cezaire, Cherokee...) a la très bonne manie de nous faire régulièrement découvrir de nouveaux talents électro. Après Darius, Zimmer ou Cherokee, les équipes de Cezaire présentent aujourd'hui FKJ, dont le premier album French Kiwi Juice devrait sortir au cours de l'année prochaine. En attendant, il a dévoilé en exclu sur Les Inrocks "Better Give U Up", le "tube sexuel de cette fin d'année" selon le magazine. Et c'est vrai que cette French Touch des années 2010 a tout ce qu'il faut de sensuelle, surtout quand FKJ, pour la première fois, donne de la voix. A écouter le 21 novembre à Lyon, le 4 décembre à Auxerre, le 10 à la Cigale à Paris, le 11 au festival Les Arcs Music Village ou encore le 12 décembre à Saint-Etienne. Après cela, le Frenchy s'envolera pour trois dates aux Etats-Unis - rien que ça.

Pour suivre FKJ sur Facebook

Kazy Lambist, sexy yogi

Kazy Lambist, alias Arthur Dubreucq, est un jeune Montpelliérain qui a vécu quelques années au Canada et y a mûri musicalement. Si vous nous lisez régulièrement, il ne devrait pas vous être totalement inconnu puisque son titre « Doing Yoga » figurait dans notre playlist des titres à écouter tout l’été. Après la sortie de son EP du même nom chez Opening Light, Kazy Lambist s’est fait remarqué d’un public en constante recherche de nouveauté. Il a même participé au tremplin Sosh aime les inRocKs Lab qu’il a d’ailleurs gagné après une performance live impressionnante en compagnie de la chanteuse Amoué sur le titre "On You".

Pour suivre Kazy Lambist sur Facebook

Banoffee, même Lorde la recommande

Quand Lorde herself recommande l'écoute d'un single, on y jette une oreille curieuse - collaborant avec Disclosure aussi bien qu'avec Son Lux, la jeune pop-star de 19 ans a généralement bon goût. C'était une bonne idée : l'Australienne Banoffee propose une pop aux accents house et tubesques sur, entre autres, "With Her", son petit hit perso accompagné d'un clip pastel très bien ficelé. Si pour le moment elle ne tourne qu'en Australie et en Nouvelle-Zélande, on se console en suivant son compte Twitter. La blonde peroxydée a en effet pas mal d'humour et de recul sur son statut de "pré-buzz" grâce à Do I Make You Nervous, son EP sorti en octobre : "J'ai eu une mauvaise critique et plutôt que d'être triste j'ai dansé sur du Beyoncé puis mangé un sunday. Des récompenses pour les échecs et des récompenses pour des réussites : ze banoffee way", a-t-elle récemment tweeté. "Drunk In Love" et glace à la vanille ? On adhère.

Pour suivre Banoffee sur Facebook

Faroe, bel échappé de Concrete Knives et Samba De La Muerte

Un titre. A peine quatre minutes publiées sur Soundcloud. C'est tout ce qu'il a fallu à Faroe pour que quelques oreilles attentives se dressent, avec à la clé une date au festival Nördik Impakt en octobre dernier puis un concert au Divan du Monde dans le cadre du Winter Camp Festival le 9 décembre. Petit point bio : au civil, Faroe s'appelle Corentin et il vient d'Angers. Surtout, il est le guitariste de Concrete Knives et Samba De La Muerte, pas étonnant que le monsieur sache composer un titre. Il s'appelle "Blast", et a tout ce qu'il faut pour plaire - et ce ne sont pas 11 600 personnes qui ont déjà cliqué sur play qui diront le contraire, enthousiasmés comme nous par ce petit côté shamanique et les lourdes nappes de basse.

Pour suivre Faroe sur Facebook

OK Lou, l’ovni à requins

Requins aux pieds, casquette vintage vissée sur la tête… Le style d’Ok Lou surprend mais ce n’est pas pour son excentricité vestimentaire qu’elle a été sélectionnée pour la Red Bull Music Academy 2015. En effet, la jeune femme du 93 s’illustre par un r'n'b avant-gardiste qui rappelle parfois les productions planantes et atmosphériques de Koreless, usant de l’auto-tune sans pour autant dénaturer sa musique. Son single « 22 », joliment illustrée par un clip fait pour la rêverie, invite le spectateur dans une épopée entre selfies, jogging 70’s et manicure douteuse. C’est kitsch mais on adore !

Pour suivre OK Lou sur Facebook

Nora Djaouat et Clémence Meunier