JE RECHERCHE
La découverte du jour : Mo Cushle, électro-pop incandescente

La découverte du jour : Mo Cushle, électro-pop incandescente

Une voix envoûtante, une présence épatante et un premier single addictif : Mo Cushle nous a conquis. 

Café de la presse, un lundi soir. Ne pas être ponctuel fait parfois louper de grandes choses. Heureusement, le tout dernier morceau du concert résonne encore dans la petite salle. "Ivory", pop, électro, vocal et que l'on conseillerait bien à Sam Mendes pour remplacer le générique de Sam Smith dans Spectre, impressionne. Mais pas autant que son interprète. Mo Cushle est hypnotisante et habitée, allant même jusqu'à mimer un coeur qui bat à un instant très précis du single, flirtant avec la danse contemporaine. Flirtant seulement : elle laisse ça aux deux danseurs au pied de la scène, qui s'étreignent et se repoussent dans une chorégraphie à l'esthétisme fou - retrouvé dans le clip d' "Ivory" sorti aujourd'hui, extrait d'un album où chaque morceau est une lettre adressée à quelqu'un.

Ce n'est pas la première fois que l'on croise la rouquine Marion Corrales, vue notamment aux Solidays en 2009 dans un format guitare-voix beaucoup plus folk. Soeur de Pitch In des Dirtyphonics, elle chante en 2011 sur "Oakwood". Mais son univers n'est pas vraiment porté sur le dubstep qui tache : quand elle reprend "No Stopping Us" des Dirtyphonics feat. Foreign Beggars, c'est en piano-voix et avec beaucoup de douceur. Un exploit en soit. Inutile de préciser que sa voix est parfaite, il suffit de cliquer sur play.

Mo Cushle sera en concert ce soir au Pop-Up du Label et au Carreau du Temple demain. 

Crédit photo : Iris Della Roca