Music par Nora 06.11.2015

Floating Points : quand le jazz rencontre l’espace

Floating Points dévoile enfin son très attendu premier album sur lequel il dévoile un jazz quasi cosmique. 

Collectionneur de vinyles, DJ passionné, Docteur en neuroscience, Floating Points, alias Sam Shepherd, a plus d’un tour dans son sac. Connu pour former un trio redoutable avec ses compères Four Tet et Caribou, il est aujourd’hui au sommet de son art avec la sortie de son premier album. Depuis cinq ans, il travaillait d’arrache pied sur ce projet, ne négligeant par pour autant les laboratoires scientifiques où il se rendait presque quotidiennement pour finaliser sa thèse. Celui qui ne dort jamais, ou alors très peu, risque de surprendre avec Elaenia, un disque de sept titres où il dévoile son talent de compositeur dans un jazz presque spatial et surtout très pur.

Certains l’ont peut être oublié mais Floating Points a étudié la musique classique pendant de nombreuses années avant de s’intéresser par la suite au jazz. Sur Elaenia, il se pose comme un vrai compositeur et s’entoure d’une équipe de 11 musiciens pour le suivre dans ce projet conséquent.

Si l’album surprend au départ, l’écoute de celui-ci est pourtant un moment précieux où l’on se laisse bercer par le grand soin apporté à chaque détail. L’équilibre parfait entre les différents instruments émerveille, notamment sur « Nespole » et  « Argenté ». Un album qui laisse place à la rêverie et où le jazz rencontre l’espace électronique. Ceux qui ont loupé son unique live français au New Morning vont s’en mordre les doigts.

Elaenia

Floating Points

  • Label: Pluto
  • Sortie: 06/11/2015
  • Note: