Music par Clémence Meunier 22.10.2015

La découverte du jour : VKNG, pop barbue

Un an après leur résidence aux Trans, les VKNG (prononcez Viking) sortent leur premier album. Au programme : barbe, disco-pop et Valhalla.

Tour à tour funky et mélancoliques, les VKNG étonnent, déjà parce que la pop jouant aussi bien des codes FM classiques se fait rare, mais aussi parce qu’on attend pas une telle voix de la part de Thomas de Pourquery, le chanteur aux allures… de Viking, justement. Douce, plutôt aiguë, elle se fait centrale sur certains petits bijoux comme « We Are The Ocean », tout juste épaulée par une valse. Jusqu’à, bien sûr, ce que la pop reprenne le dessus avec une énergie rappelant Nasser.

Leur premier album Illumination est sorti début octobre, empreint de disco-pop à la Arcade Fire. De quoi atteindre rapidement le nirvana… Ou le Valhalla :

C’est bien fait, et on est tout de suite moins surpris quand on jette un œil au casting : VKNG a été formé par Maxime Delpierre et Thomas de Pourquery, deux amis d’enfance aux CVs bien remplis. Le guitariste Maxime Delpierre a en effet été entendu aux côtés de Rachid Taha, Oxmo Puccino, Damon Albarn ou Mike Jones de The Clash. Il a aussi produit l’album de Jeanne Added, qui partageait la résidence des VKNG aux Rencontres Trans Musicales de Rennes l’année dernière. Quant à Thomas de Pourquery, compositeur, chanteur, saxophoniste (et potentiel figurant dans la génial série Vikings d’History Channel ?), il a gagné une Victoire de la musique dans la catégorie album jazz l’année dernière, a collaboré avec Metronomy et a chanté en duo avec Rachid Taha, Philippe Katerine ou Babx. Ça va.

Crédit photo : Flavien Prioreau