Lifestyle par Nora 20.10.2015

Pourquoi on aime tous Retour vers le futur

Pourquoi on aime tous Retour vers le futur

De générations en générations, il y a des films que l’on se transmet comme s’il s’agissait d’un patrimoine à faire perdurer. Retour vers le futur, Back To The Future en anglais, fait partie de ces emblèmes du cinéma qu’il faut avoir vu au moins une fois pour comprendre l’engouement considérable qu’ils suscitent. Alors que ce mercredi 21 octobre 2015 est la date à laquelle Marty et Doc sont censés arriver dans le futur (donc notre présent !), nous vous proposons de revenir sur cette trilogie qui met en exergue ce fantasme que beaucoup d’entre nous partagent : la possibilité d’inverser le cours du temps.

La conquête d’un public qui traverse les générations

Pour mieux comprendre ce phénomène, utilisons notre chère DeLorean propulsée à la vitesse de 88 miles par heure (141,62 km/h) pour remonter à l’époque de la sortie du film. Bien arrivés ? Ne vous inquiétez pas si c’est un peu bizarre pour le moment, il faut un temps d’adaptation au début. Mais nous sommes bel et bien en 1985 et la fin de la guerre froide pointe le bout de son nez. Niveau distraction, c’est dans les salles de cinéma que tout se passe et ça se bouscule beaucoup pour voir Retour vers le futur, le quatrième film du réalisateur américain Robert Zemeckis. Auparavant, des films comme Hibernatus d’Edouard Molinaro et Quelque part dans le temps de Jeannot Szwarc avaient déjà mis en image ce fantasme du voyage dans le temps. Pourtant, c’est bel et bien le film de Zemeckis qui popularisera cette idée.

tumblr_lv0z4rBPPt1r3urqco1_500

Comment a t-il réussi ? Sa recette est plutôt simple. Tout d’abord, il présente la relation de deux personnages que tout oppose. D’un côté, on a Marty le jeune branché et de l’autre le Docteur Emmett Brown, un scientifique complètement fou. La complicité entre les deux personnages est bien représentée dès le début, Marty agissant avec le Dr comme s’il s’agissait de son propre grand père.

retourfutur

Très vite, l’idée d’un voyage dans le temps s’impose comme le pilier du film. Et, pour le premier essai concluant, l’effet de surprise est garanti. Dans l’imaginaire collectif, le voyage dans le temps se fait par le biais d’une machine construite dans un laboratoire d’un scientifique. Dans Retour vers le futur, on a le scientifique et son laboratoire – ou plutôt sa maison sans dessus dessous – mais pas la machine. Du moins, pas comme on se la représente. En effet, dans ce film, le voyage temporel se fait au volant d’une voiture sélectionnée pour son design avant-gardiste pour l’époque et qui répond au doux nom de DeLorean. Le modèle DMC-12 est aujourd’hui une référence pour tous les fans de la saga mais aussi pour ceux qui s’intéressent aux véhicules ayant servi dans les films, au même titre que la Batmobile. D’abord voiture utilisée pour voyager dans le temps, la DeLorean deviendra au fil de l’aventure une voiture volante. Zemeckis a bien compris comment faire d’une pierre deux coups !

giphy

Au-delà de l’excitation que peut amener l’idée d’un voyage temporel, le film pose surtout toute une réflexion sur la nature même de notre existence, de nos actions et des répercussions qu’elles peuvent avoir. Qui n’a jamais rêvé de changer le cours des choses ? Zemeckis nous fait rêver avec ses trois films dans lequel le futur et le passé peuvent être modifiés. Car, si l’on sait qu’une telle chose est impossible, il est très agréable de voir ce fantasme se réaliser au cinéma.

Mais Retour vers le futur, c’est aussi et surtout des objets complètement fous. Tout d’abord, prenons l’hoverboard qui a nourri bien des espoirs depuis que ce gadget a été dévoilé dans Retour vers le futur 2. Ce skate volant devrait bientôt voir le jour si l’on en croit la firme Lexus qui a dévoilé cet été une vidéo de la bête.

Forcément, les chaussures à laçage automatique sont également très prisées et Nike a d’ailleurs sorti un modèle en 2011. Cependant, il ne disposait pas de la superbe technologie avancée présentée dans le film. Toutefois, il semblerait que Nike prépare une belle surprise pour les fans invétérés de la trilogie : plusieurs voix semblent s’accorder sur le fait que la marque à virgule dévoilera un vrai modèle de « Power Laces » ce mercredi 21 octobre. Tenez vous prêts !

21/10/2015 : bienvenue dans le futur Marty et Doc !

Retour vers le futur 3, dernier épisode de la trilogie, est sorti en 1990 mais l’aura des trois volets à brillamment traversé les siècles. Si bien qu’aujourd’hui la date de l’arrivée de Marty et de Doc dans notre présent (leur futur à eux) a donné lieu a de nombreux détournements ou événements autour de la saga…

Dans la région de Montpellier, un bal rétro est organisé à l’Entrepôt de la ville de Lattes. Le dresscode sera bien évidemment à l’image de la fameuse « prom night » du premier volet et la musique sera elle aussi copiée sur la bande originale du film. Les participants peuvent donc s’attendre à danser sur l’hymne endiablé « Johnny B.Goode » de Chuck Berry.

doc

A Nantes, de nombreux événements auront lieu et notamment des saynètes dans le centre-ville que les passants pourront découvrir tout au long de la journée du 21 octobre. De plus, jusqu’au 30 octobre, il y a une expo collective autour de la série qui se partage entre plusieurs lieux de la ville, comme le Live Bar et le Cascabel.

Pour les 30 ans de la trilogie, un fan originaire de St-Brieuc a tuné sa Citroën BX à l’image de la désormais célèbre DeLorean. Guihen Turmel a réalisé cette pièce pour le mariage de l’un de ses amis et a maintenant décidé de la vendre sur internet. Interrogé par un quotidien local, il annonçait non sans humour : « la fonction voyage dans le temps ne fonctionne plus, je pense qu’un bon bricoleur pourrait la remettre en état. »

Pour ceux qui seraient curieux de savoir à quoi ressemble les deux compères aujourd’hui, le résultat est en vidéo ci-dessous et vaut assurément le détour !

Le film, d’abord destiné à un public populaire, fait aujourd’hui la couverture du quotidien Libération et les graphistes ont même modifié la maquette pour y glisser un clin d’œil amusant : « Marty 20 octobre ». Une belle preuve que la trilogie a su résister au temps et se faire une place de choix dans le cercle de la pop culture.