JE RECHERCHE
Et si on arrêtait de basher Miley Cyrus ?

Et si on arrêtait de basher Miley Cyrus ?

Elle se montre souvent à moitié (voire totalement) nue, tire un peu trop la langue. Mais Miley Cyrus est également capable de sortir un album surprise produit par les Flaming Lips, à la fois génial et inégal, indé et grand public. 

Avec tout le pataquès créé par un Kanye West futur candidat à l'élection présidentielle américaine (?!), on serait presque passé à côté de la breaking news des MTV Video Music Awards : Miley Cyrus, présentatrice de l'événement, a annoncé la sortie d'un album, disponible dès maintenant et gratuit.

Miley Cyrus & Her Dead Petz est sorti dans la nuit qu'il fait déjà débat. Sous la vidéo (également publiée hier) de "Dooo It", les commentaires ne sont pas tendres, et des fans de longue date se plaignent de la piètre qualité du single - dans un langage bien moins poli. Même en oubliant le côté cracra du clip, on ne peut pas leur donner vraiment tort : tout ça fait bien cheap.

Mais il faut aller un peu plus loin dans l'album pour comprendre l'intérêt de ce Miley Cyrus & Her Dead Petz - nommé ainsi car la mort de son toutou Floyd aurait beaucoup inspiré Miley Cyrus. Majoritairement produit par les psychédéliques Flaming Lips (le chanteur Wayne Coyne serait la réincarnation émotionnel de son chien, rien que ça), le disque a été entièrement écrit, composé et financé par l'ex-Hannah Montana. Et il cache quelques pépites, de "Milky Milky Milk" et "Evil Is But A Shadow" à "BB Talk" (pourquoi ce titre pop n'a pas été choisi comme single ? Mystère), sans oublier deux très bons featurings, avec Big Sean sur "Tangerine" et Ariel Pink sur "Tiger Dreams"... Bref, toute la deuxième partie du disque. Miley Cyrus arrive sur ces morceaux à déconstruire l'idée que l'on se faisait de sa pop, la passant à la moulinette lente et psychédélique, loin des twerks endiablés proférés aux MTV VMA de 2013 contre Robin Thicke.

Pour un peu que ce disque ait été sorti par une obscure anglaise au look hipster, il aurait été applaudi par toute la sphère indé. Mais là, il s'agit de Miley Cyrus alors chacun clique sur play la peur au ventre... Pour découvrir une vision si décalée de la musique "mainstream" que ces 23 titres, trop inattendus, la feront peut-être chuter un peu plus au rang de chanteuse uniquement connue pour ses frasques. Mais en écoutant réellement Miley Cyrus & Her Dead Petz, on trouverait ça dommage : la sale gosse a encore des choses à dire.