JE RECHERCHE
Il fait bon être acteur de séries...

Il fait bon être acteur de séries...

Le classement des acteurs de séries les mieux payés vient de sortir et il révèle son lot de surprises !

Ce n'est un secret pour personne, les séries connaissent un retour de hype depuis quelques années déjà. Et bénéficient même parfois d'une plus grande autorité que certains films de cinéma. La popularité des séries étant exponentielle, certains libéraux de la culture diront qu'il est normal que les salaires des acteurs de séries le soient aussi.

Pour certains, les salaires sont même astronomiques, c'est ce que nous montre un classement récent effectué par DigitalSpy. En témoigne celui de Charlie Sheen, qui, même s'il a très mauvaise réputation dans le privé, s'est vu rémunéré d'un 1,8 million de dollars par épisode de la série Mon oncle Charlie. De près  suivent Ray Romano qui incarne le premier rôle (titre) de Tout le monde aime Raymond (1,7 million de dollars par épisode) et Kelsey Grammer, héros de la série Frasier, assez méconnue dans nos contrées (1,6 million de dollars par épisode).

On note toutefois qu'il ne fait pas bon être une actrice car il faut attendre la cinquième position du classement pour trouver des représentantes de la gent féminine, en l'occurence Jennifer Aniston, Courtney Cox et Lisa Kudrow qui ont chacune gagné 1 million de dollars par épisode de Friends. Mais on ne peut s'empêcher de penser qu'elles ont bénéficié de ce tarif car il était attribué à tout le cast (masculin et féminin).

Autre surprise, Jerry Seinfeld, héros, co-créateur et co-producteur de Seinfeld, l'une des séries préférées des Américains qui s'est arrêtée en 1998, ne figure lui aussi qu'en cinquième position avec également 1 million de dollars de revenus par épisode. Il reste en tout cas le comédien aux plus hauts revenus : la licence de diffusion qu'il a signé avec NBC pour Seinfeld lui a déjà rapporté 3 milliards de dollars. En toute simplicité. On pense donc qu'il ne se vexera pas de ne pas figurer en pôle position de ce classement.