JE RECHERCHE
Les dix albums à ne pas manquer à la rentrée

Les dix albums à ne pas manquer à la rentrée

Chaque année, c'est la même chose : le mois de septembre regorge de sorties d'albums. Entre grands retours et singles prometteurs, Greenroom fait le point. 

New Order : les papys font de la résistance

Dix ans. Voilà déjà dix ans que New Order, composé des anciens membres de Joy Division suite au suicide du chanteur Ian Curtis, n'avait pas sorti d'album studio. Mais depuis 2005 et son Waiting For The Sirens' Call, une nouvelle a ébranlé la confiance des fans : le départ du bassiste Peter Hook en 2006, ayant fortement marqué le son New Order avec ses lignes mélodiques et étonnamment aiguës. Le groupe a alors annoncé sa volonté d'abandonner le nom de New Order pour devenir les Bad Lieutenant en compagnie d'Alex James, bassiste de Blur - et ils ont même sorti un album en 2009, Never Cry Another Tear. Ce ne sera qu'en 2011 que New Order tel qu'on le connaît aujourd'hui reprendra le chemin de la scène, puis du studio avec ce Music Complete enjaillant la rentrée des nostalgiques des eighties anglaises. Il s'agira du premier disque des New Order sans son emblématique bassiste. Un événement donc, pour l'instant porté par le single "Restless", en attendant la sortie de l'album complet comprenant des featurings avec Iggy Pop, Brandon Flowers (The Killers) et Elly Jackson (La Roux).

Music Complete - sortie le 25 septembre sur Mute Records

Beach House : en attendant Pitchfork

"Beach House est un des rares groupes de ces dix dernières années à avoir inventé un son", dit d'eux Télérama. Il faut dire que depuis leur dernier album Bloom, sorti en 2012, on ne se lasse plus de la dream-pop aux vocaux si particuliers de Victoria Legrand et Alex Scally. Loin de décevoir après ce disque acclamé, le duo revient en cette toute fin de mois d'août avec Depression Cherry qui, sans complètement changer la formule (magique), continue de faire rêver, planer, sourire parfois, vibrer toujours. Comme une bonheur n'arrive jamais seul, les Beach House sont programmés au Pitchfork Music Festival aux côtés de Thom Yorke, Laurent Garnier, Four Tet ou encore Ratatat.

Depression Cherry - sortie le 28 août sur Sub Pop

Disclosure : un deuxième essai attendu

Difficile de s'y remettre après le succès fulgurant de Settle. Pourtant, les Disclosure n'ont pas perdu leur temps et sortent, deux ans après leur premier album, Caracal, un disque attendu au tournant. Pour l'instant, tout a l'air de plutôt bien se passer grâce à des singles efficaces et fidèles à ce qu'on aimait déjà au temps de "When A Fire Starts To Burn" ou "Latch". Et ce ne sont pas les accusations de plagiat lancées par SBTRKT qui refroidira les deux frères Guy et Howard Lawrence, attendus au Apple Music Festival le 25 septembre à Londres et qui enchaînent avec une tournée de seize dates aux Etats-Unis. Un peu de repos, ça ne vous tente pas les gars ?

Caracal - sortie le 25 septembre sur PMR/Island

Lana Del Rey : des singles inégaux et un AK47

C'est peut-être un peu la mode de casser du sucre sur le dos de Lana Del Rey. Il n'empêche que, en notre humble avis, ce single "High By The Beach" et son clip lourdement armé ne présage que du bon pour la sortie de Honeymoon, son quatrième album sous son nom actuel (le troisième si on oublie l'échec commercial de Lana Del Ray A.K.A. Lizzy Grant - elle changera le "a" pour un "e" peu de temps après). On ne peut pas écrire un "Video Games" tous les jours !

Honeymoon - sortie le 18 septembre sur Polydor/Interscope

The Libertines : une réconciliation inespérée

Ils se disputent, se réconcilient, s'insultent puis se tombent dans les bras : entre Carl Barât et Pete Doherty, ça a toujours été "je t'aime moi non plus" - en 2003, Peter Doherty n'est même pas invité à participer aux tournées du groupe, et en réponse il cambriolera l'appartement de Carl Barât ! S'ils arrivent à sortir un deuxième disque en 2004, la légende raconte que la sécurité a dû les séparer plus d'une fois pendant l'enregistrement tant les deux Anglais rêvaient de se taper dessus. Las, le groupe se sépare officiellement cette même année. Six ans plus tard, et après quelques apparitions de Doherty dans les shows de Carl Barât, ils jouent trois concerts ensemble. C'est de nouveau le silence radio avant un concert organisé par Hyde Park - pour des raisons purement financières selon Doherty. Bref, plus personne n'y croyait vraiment. Mais c'est sans compter sur la "très forte amitié" retrouvée entre les deux enfants terribles du rock anglais : un concert surprise à Glastonbury et hop, un nouvel album ! On va essayer d'ignorer que cette réconciliation ressemble à une histoire de gros sous.

Anthems For Doomed Youth - sortie le 4 septembre sur Virgin EMI

The Weeknd :

Il est loin le temps où The Weeknd était le "petit protégé" de Drake, assurant ses premières parties et gagnant des fans quand son mentor le mentionnait sur Twitter. Abel Tesfaye - le nom de The Weeknd à la ville - sort en cette fin du mois d'août son deuxième album, Beauty Behind The Madness. Un événement entaché par un petit scandale : le Canadien est accusé de plagiat. En cause ? Le clip du morceau "Can't Feel My Face" ressemblerait trop une vidéo réalisée par un certain Mitch Moor pour le duo montréalais Majical Cloudz - et qui n'est finalement jamais sorti. Si les deux clips ont effectivement la même chute, on comprend la frustration du réalisateur :

Beauty Behind The Madness - sortie le 28 août sur XO/Republic

Peaches : Kim Gordon et Feist sur la tracklist

Double actu pour Peaches en cette année 2015 ! En juin, elle sortait What Else Is In The Teaches Of Peaches, un livre de photographies revenant sur toutes ses activités hors de sa carrière solo, comme sa participation à l'opéra L'Orfeo dans une version très moderne (et dénudée) ou des collaboration avec Yoko Ono et R.E.M.. Et en cette rentrée, voilà que la Canadienne de 46 ans sort Rub, son sixième album toujours porté sur le questionnement des genres. Feist la rejoindra sur un titre tandis que Kim Gordon, envoûtante chanteuse des Sonic Youth, participe au single "Close Up" et à son clip délicieusement vulgaire.

Rub - sortie le 25 septembre sur I U She

Empress Of : découverte d'automne

Il n'y a pas que les "grosses" sorties dans la vie. Il y a Lorely Rodriguez, aka Empress Of, aussi. En 2012, cette Honduro-Américaine a marqué son petit monde en publiant des démos d'une minute tout pile sur Youtube, simplement numérotées et associées à une couleur vive. L'année suivante, elle sort son premier EP et ouvre les concerts de Jamie Liddell, Jungle, Kimbra ou encore Florence and The Machine. Cette rentrée sera la bonne : Empress Of s'apprête à sortir son premier album ! Deux singles - "Kitty Kat", très bonne réponse au harcèlement de rue ("cat calling" en anglais), et "Water Water" - plus tard, et nous voilà à attendre impatiemment cette electronica prometteuse.

Me - sortie le 11 septembre sur XL Recordings/Terrible 

Angel Haze : nouvel essai

Angel Haze n'a pas eu un parcours facile. Excédée par la volonté de son label de toujours repousser la sortie de son premier album, elle a fini par le faire leaker elle-même. Le label a alors sorti ce Dirty Gold le 30 décembre 2014, une date bien pourrie puisque les achats de Noël sont terminés et que tout le monde est en train de digérer - et donc pas forcément motivé pour écouter le rap ghetto d'une jeune Américaine énervée. Résultat, Dirty Gold s'est vendu à moins de 1000 exemplaires aux Etats-Unis, et seules 857 copies ont été achetées au Royaume-Uni : un énorme flop. De retour sans label et sans grande ressources, la rappeuse sort finalement un deuxième album, Back To The Woods, qui, si on en croit le premier single "Babe Ruthless", a l'air d'être particulièrement réussi. L'indépendance lui va définitivement bien.

Back To The Woods - sortie le 14 septembre (auto-produit)

The Shoes : un peu d'électro pour faire passer les impôts

Cela fait déjà plus de trois ans qu'est sorti leur tube "Time To Dance" et son clip plutôt violent avec Jake Gyllenhaal : il était donc temps pour les Reimois de The Shoes de passer à autre chose en préparant un nouvel album ! Résultat tout début octobre avec Chemicals, un disque "plus dur" selon les confessions d'un des membres du duo, Benjamin Lebeau. On ne sait pas si les deux se sont réellement endurci, mais ils n'ont pas perdu leur humour : il suffit de jeter un coup d'oeil au teaser du fameux album !

Chemicals - sortie le 2 octobre sur Labelgum/Green United Music