JE RECHERCHE
Carly Rae Jepsen, le futur de la pop ?

Carly Rae Jepsen, le futur de la pop ?

Elle est l'interprète et la co-auteur du méga tube planétaire "Call Me Maybe" qui a été LE phénomène de l'année 2012. Ce succès si soudain aurait pu la griller, mais elle a sagement choisi de prendre son temps pour sortir un nouvel opus cette année accompagnée par la crème de la pop indé actuelle (Sia, Devonté Hynes,Vampire Weekend). Greenroom vous en dit plus sur ce retour surprise et gagnant ! 

Les débuts en demi-teinte puis l'explosion mainstream

L'histoire ressemble à des milliers d'autres : une jeune Canadienne, passionnée de chant et de théâtre, qui rêve de gloire et de disques d'or, s'inscrit à Canadian Idol à l'âge de 22 ans. Elle se place en troisième position du télé-crochet nouvelle génération et décroche par la suite un contrat avec un label indépendant canadien. Son premier album, Tug of War, est sorti en 2008 et a connu un succès mitigé au Canada. Il lui a cependant permis d'enchaîner intensivement les tournées sur sa terre natale et de se créer un petit réseau de fans. Parmi eux on pouvait trouver un certain Justin Bieber et c'est grâce à une bonne action de sa part que le destin de la chanteuse a pris une tournure résolument différente.

La mini superstar canadienne s'était fendu d'un tweet vantant les mérites de la chanson "Call Me Maybe" issue de son deuxième album Kiss, ce qui n'avait pas manqué de créer l'effet d'une bombe auprès de ses millions de followers. Non content d'avoir déjà commis une "bonne action" Bieber a réitéré quelques mois plus tard en postant une vidéo de lui et de Selena Gomez, sa petite amie de l'époque, entourés de plein d'amis, en train de danser comme des petits fous sur la chanson de Carly Rae Jepsen. Le fait que le manager de Justin soit aussi celui de Carly n'y était sans doute pas pour rien.

Résultat des courses : la vidéo a été vue plus de 10 millions de fois à ce jour et a rajouté une hype naissante autour du tube. Ce dernier est devenu numéro un des charts au Canada mais aussi numéro un du top Billboard Hot 100 pendant neuf semaines. La nature hyper accrocheuse du refrain a crée l'obsession aux autre coins du monde tant et si bien que les parodies et autres reprises, plus ou moins hilarantes (délibérément ou pas) ont fleuri un peu partout pour le plus grand bonheur des internautes. Dans nos contrées, c'est la réinterprétation ci-dessous qui reste la plus mythique :

Cet engouement semi-moqueur et la nature assez fleur bleue et "cheesy" de ses chansons auraient pu la griller pour la suite de sa carrière mais Carly a préféré sereinement prendre la tangente quelques mois après le phénomène qu'elle avait causé bien malgré elle.

Le renaissance branchée

Après deux saisons à jouer Cendrillon sur les planches de Broadway aux côtés de Fran Drescher (Une nounou d'enfer), Carly Rae Jepsen s'est très bien entourée et a fomenté son retour en toute discrétion pour son nouvel album Emotion. Si on trouve encore des hymnes pop bubblegum, le résultat n'est pourtant pas indigeste et se révèle plus mature. Normal quand on sait que tout le gratin de l'electro-pop actuelle a collaboré avec la toute jeune trentenaire, manifestement ravie de laisser derrière elle ses fans adolescents pour un public plus adulte.

Le morceau "Warm Blood" a ainsi été produit par Rostam Batmanglij du groupe Vampire Weekend. Sur la chanson "All That" elle s'est adjoint les services d'un duo de producteurs absolument incontournable actuellement, Ariel Rechtshaid qui a produit Haim, Madonna, Beyoncé , Brandon Flowers et Kylie Minogue et Dev Hynes alias Blood Orange (alias aussi Lightspeed Champion) qui a lui travaillé avec Sky Ferreira et Solange Knowles (la soeur de). Autant dire que sa crédibilité artistique "indé" a gagné mille points par la même occasion.

En revanche pour le premier single de cet album, "I Really Like You" elle a sorti l'artillerie lourde en terme de refrain accrocheur et obsédant et quelque peu guimauve, qui nous rappelle au bon souvenir du single qui l'a fait connaitre au monde entier il y a trois ans. Dans le clip on retrouve une pointure d'Hollywood, Tom Hanks, qui s'essaie avec talent et dérision à l'art du lipsync. Et si l'acteur oscarisé n'a pas hésité à tenir le premier rôle dans ce clip, cela semble signifier d'une certain manière que Carly Rae est elle aussi une star sur laquelle il faudra compter pendant de longues années. Affaire à suivre...