Greenroom

L’interview improbable : Run The Jewels par Banksy

Les Run The Jewels doivent donner un concert le 4 septembre à Dismaland, le Disney cauchemardesque de Banksy. Du coup, le street-artist les a interviewés pour The Guardian

Les veinards de Run The Jewels ont vécu quelque chose d’assez inédit : Banksy, le mystérieux (ou la mystérieuse?) street-artist à l’identité secrète les a interviewés pour promouvoir leur show du 4 septembre à Dismaland, l’ersatz de parc d’attraction créé par le pro du pochoir politique. On apprend alors que pour le duo Kanye West est bien la plus grande rock star de la planète mais que, pour Killer Mike, « Rihanna est le nouveau Tupac, version féministe » – pas sûr que les puristes apprécient la comparaison.

Bien sûr, The Guardian a envoyé une note à Banksy lui indiquant quels sujets ils souhaitaient évoquer durant cette interview. L’artiste n’a pas manqué de montrer son agacement vis-à-vis de ces recommandations. Fair-play, le magazine a tout de même publié le passage, où Killer Mike et El-P tentent de répondre à un sujet imposé chacun :

Banksy : Le magazine qui publie cette interview a suggéré que nous ayons les sujets de conversation suivants : la pression pour se conformer à la société, la créativité et les sponsors, qui sont les artistes les plus courageux que vous connaissez, à quoi ressemblera le futur de vos arts respectifs ? Donc ouais… comme ils disent. 

Killer Mike : Je suis fan de Banksy. Je suis également fan de Chris Hobe, Mister Totem, Drew Wootten, Mad Clout, Hense et Sever pour ce qui concerne l’art visuel et le street-art. Et Jonathan Mannion et Shane Nash en tant que photographes.

El-P : Les artistes les plus courageux que je connais sont toujours des graffeurs. Risquer votre vie ou votre liberté ce n’est pas rien. Sinon, la personne qui a fait Mount Rushmore devait être très courageuse aussi, vu que les équipements d’escalade n’étaient pas être au mieux à l’époque.

Mais c’est une question pur jus Banksy qui aura le plus inspiré les Run The Jewels : « Si vous deviez choisir, vous préféreriez qu’on vous voit comme un grand artiste ou comme une belle personne ?« . Les deux hésitent, puis tranchent : El-P préfère être considéré comme un grand artiste et par ailleurs essayer d’être sympa dans sa vie privée (ce qui, du coup, ne regarde personne) tandis que Killer Mike a conscience du côté éphémère d’une carrière dans le rap et souhaite privilégier son karma. De quoi connaître un peu mieux le duo américain… Mais aussi les propres interrogations de Banksy, adepte du cloisonnage extrême entre carrière artistique et quotidien anonyme – et donc incapable de répondre à sa propre question. A quand un entretien Banksy – Massive Attack, vu que le groupe de Bristol doit jouer devant le château de la Belle au bois dormant le 25 septembre ?

L’interview complète, en anglais, est à retrouver sur le site internet du Guardian.