JE RECHERCHE
Producteurs de légende - Chapitre 4 : Lee Scratch Perry, l'autre prophète jamaïcain

Producteurs de légende - Chapitre 4 : Lee Scratch Perry, l'autre prophète jamaïcain

Le grand public connaît peu ou pas leurs noms et, pourtant, ils écrivent l’Histoire du rock, de la pop, du rap, du reggae et de l’electro au même titre que les musiciens. Greenroom a donc choisi de vous raconter l’histoire de certains des plus grands producteurs de tous les temps, d’authentiques démiurges et de vrais héritiers de Prométhée, Pygmalion et Frankenstein. Ladies and gentlemen, veuillez applaudir les… Producteurs de légende. 

>>> Cliquez ici pour relire notre premier chapitre sur Phil Spector
>>> Cliquez ici pour relire notre second chapitre sur Rick Rubin
>>> Cliquez ici pour relire notre troisième chapitre sur Dr Dre

Chapitre 4 : Lee Scratch Perry, l'autre prophète jamaïcain

En activité depuis pas loin de soixante ans (!), Lee Perry a écrit des pages essentielles de l'histoire de la musique de sa Jamaïque natale (il y est né en 1936) mais aussi de la musique populaire mondiale. Il commence dans le son à la fin des années 50 en vendant des disques pour Clément Coxsone Dodd, le propriétaire d'un des sound systems les plus populaires de Kingston et fondateur du légendaire Studio One (en 1963). Perry y enregistre de nombreux disques et travaille avec les plus grands noms du ska et du rocksteady jusqu'en 1968, où il rompt avec Coxsone Dodd pour, comme souvent, des histoires d'ego et de thunes.

Il fonde sa propre compagnie, Upsetter Records, et obtient un premier succès avec le singe 'People Funny Boy' qui contient une nouveauté pour l'époque appelée sample (un chiard qui pleure). Chanteur et producteur, il fait partie avec son groupe The Upsetters des pionniers du reggae qu'il enrichit de plusieurs albums fascinants et révolutionnaires, dans lesquels les instrumentaux ont la part belle. Véritable visionnaire du son, il met au point la boîte à outils qui sera ensuite utilisée par tous les musiciens de reggae et de hip-hop (samples, effets à base de reverb et d'écho) et fait partie des pionniers du dub (le trip-hop lui doit donc aussi beaucoup). Détail intéressant, les premiers albums des Upsetters font référence aux héros du western spaghetti qui était alors à son apogée. Les Upsetters citent donc Django et Clint Eastwood, ce bien avant Tarantino et Damon Albarn.

En plus d'être un artiste pionnier, Perry est un producteur génial qui applique ses recettes à plusieurs génies du reggae dont Bob Marley and The Wailers. Dans son studio de The Black Ark, le producteur ressemble de plus en plus à un savant fou. La pression et les abus lui font péter un câble et son studio disparaît dans un incendie qu'il se vante d'avoir allumé.

Ses délires ne l'empêchent pas d'être adulé par ses pairs musiciens et producteurs et, malgré des hauts et des bas, il travaille avec des gens aussi différents que Paul McCartney, The Clash, les Beastie Boys, Keith Richards, George Clinton, Adrian Sherwood, The Mad Professor ou Andrew WK (!). La musique de ce monument vivant est même utilisée dans un épisode de 'GTA' alors que Benicio Del Toro accepte de jouer le rôle du narrateur dans un documentaire consacré à la vie et l'œuvre de cet authentique visionnaire qui, à bientôt 80 ans, tourne toujours.

Lee_color_new_4

En concert le 9 août à Talence (33) et le 21 novembre à Issoudun (36)

Olivier Richard