JE RECHERCHE
Solidays, jour 1 : Thylacine magique, Canblaster et Dj Slow explosifs...

Solidays, jour 1 : Thylacine magique, Canblaster et Dj Slow explosifs...

On a pris deux ou trois coups de soleil assis dans l'herbe des Solidays. Mais on a aussi vu de superbes concerts, on vous raconte.

Il existe deux situations difficiles quand on doit écrire un compte-rendu de concert : quand on n'a rien aimé, et quand tout était génial. Les milliers de festivaliers présents hier sous le soleil de Solidays ont forcement une petit idée de notre catégorie, tant le festival à l'organisation si carrée a su offrir un line-up impeccable et une ambiance incroyable dès le début des festivités. Pour preuve, on a peut-être jamais vu une Greenroom ambiancée si tôt : à 17 heures, Stephan avait devant lui une foule sautillante, les bras en l'air. Et on a même vu un slam ! Plus tard, sur le set de Canblaster et DJ Slow, qui se sont amusés à passer de gros beats trap et hip-hop, des fans sont même allés jusqu'à former des circle pits pour plusieurs pogos bordéliques -- le Hellfest c'était la semaine dernière les gars !

SB_150526_SOLIDAYS_GREENROOM-6932 2

 

Vue la mine réjouie de Canblaster devant ces garçons faisant voler la poussière, on se garderait bien de râler... Parce que Solidays, visiblement surtout en cette édition 2015, c'est aussi pouvoir être spontané, comme les danseurs désarticulés devant la techno de Remain et Ivan Smagghe ou devant le live de Villanova, avec une ambiance jamais décidée à retomber -- vu la propreté du live et la finesse des sélections musicales des sets, rien de bien étonnant à ça ! Aujourd'hui, un objectif : garder la même énergie pour les sets du Tsugi Crew dès 14 heures, suivis par Lemarquis, Twinsmatic, Château Marmont en live, Cerne en DJ set, The Reflex et enfin Zimmer.

SB_150526_SOLIDAYS_GREENROOM-7957

Malgré notre côté chauvin, cela aurait été dommage de bouder le reste du festival... Et ainsi louper le concert incroyable de Kid Wise sous le chapiteau Cesar Circus. Empruntant autant au trip-hop à la Archive (belle époque) qu'au rock alternatif actuel de Breton ou Foals, ces enfants sages de Toulouse ont offert un show à chair de poule, porté par la voix du chanteur Augustin Charnet et par le bonheur d'entendre un violon en live (merci Clément Libes). A revoir !

KIDWISE_SARAHBASTIN_150526_SOLIDAYS_GREENROOM-6788

Une heure plus tard, sous le même chapiteau, le quatuor pop Isaac Delusion, fort de son dernier morceau "You Much You Want Her" et du demandé "Children Of The Night", a enveloppé le festival dans un agréable cocon un poil psychédélique et shoegaze. Un parfait avant-goût pour le stoner on ne peut plus rock'n'roll et bluesy d'Hanni El Khatib, qui a donné de sa personne : c'est le seul artiste de la programmation capable de tenir ses accords de guitare en plein slam, les boots en l'air, recouvert de sueur. Et rien que pour ça, respect.

HANNIELKHATIB_SARAHBASTIN_150526_SOLIDAYS_GREENROOM-7604

Direction The Do ensuite. Un conseil pour les festivaliers normands du festival Beauregard le week-end prochain : courrez-y ! Non seulement la chanteuse Olivia possède vraiment un joli grain de voix, mais le groupe français ne boude pas ses anciens tubes. Ils les transforment, leur offrent une nouvelle vie, à l'image de "Why Won't You Let Me Go" -- et tout le monde est content. Mais voilà que les morceaux de Paul Kalkbrenner résonnent déjà sur la scène Paris. Soyons honnête : son dernier album 7, trop kitsch, trop vocal et trop commercial, ne nous a absolument pas convaincu. A croire que Paul K a entendu nos prières, tant l'Allemand a enchaîné les titres du bien meilleur Berlin Calling. On prend !

Pendant ce temps-là, Madeon chauffe à blanc la foule, accompagné d'un VJing magnifique. Mais c'est pour Thylacine que nous frémissons d'impatience : live au saxo, MPC autour du cou, titres planants devenant dansants de manière fine et progressive... L'Angevin William Rezé a offert la meilleure performance électro de la nuit. Mais il aura de la concurrence en ce deuxième jour de festival, puisque Solidays accueille Rone, Caribou, Die Antwoord, Busy P, Boston Bun, Para One, Cotton Claw... Allez, un grand café et on y retourne !

SB_150526_SOLIDAYS_GREENROOM-6500

Crédits photo : Sarah Bastin