JE RECHERCHE
Acid Washed : Acid Washed

Acid Washed : Acid Washed

En 2000, Air inaugurait son propre label Record Makers avec la bande originale de Virgin Suicides. Dix ans plus tard et dans la même maison, le spleen adolescent des versaillais est détrôné par l’odyssée space disco d’un autre duo, Acid Washed, lui aussi inspiré par les salles obscures. Sur un travelling arrière, l’intensité de Steve Reich et Giorgio Moroder vient vous scotcher aux fauteuils de velours; devant vos yeux défilent les années 80, les jeans délavés, les pilules fluo et les barricades de synthés vintage. La séance de diapos nostalgiques prend fin quand les deux parisiens sortent Kavinsky du caveau pour précipiter l'auditeur sur le dancefloor, car avec son passif de djs dans des clubs berlinois, les transitions d'Acid Washed inspirent la rêverie contemplative.

La house de Chicago, la techno de Detroit.

Leurs titres orientés disco sont alors taillés pour le dancefloor dans le pur style DFA. Gavin Russom du label New-Yorkais s’est d’ailleurs empressé de remixer le titre "Snake". En featuring avec Barbara Panther, voilà un titre qui ne se mord jamais la queue et possède une tension sexuelle qui ferait s’étrangler Sébastien Tellier. L’autre coup de maître, "General Motors, Detroit, America" devrait aussi bien carburer en club avec sa version remixée par Blackstrobe. Lessivé par l'écoute du disque qui sent la sueur des dancefloors, on se dit qu'avec de pareil débuts sans tâches, Acid Washed paraît bien loin de composer son propre générique de fin.

Charline Lecarpentier

Acid Washed // Acid Washed // Record Makers

http://www.myspace.com/weareacidwashed