JE RECHERCHE
"FFS" : l'album décevant de Franz Ferdinand et Sparks

"FFS" : l'album décevant de Franz Ferdinand et Sparks

FFS, fusion de Franz Ferdinand et Sparks, viennent de sortir leur premier album. Douze drôles de titres pop dans l'ensemble assez décevants.

L'union fait la force comme le prétend la devise. A entendre le premier opus de FFS, fusion des Franz Ferdinand et Sparks, on aurait envie d'y croire. La formation entre les frères Mael, les deux Californiens de Sparks, et les quatre Ecossais, vient officiellement de voir le jour via la sortie d'un album. "Nous rêvons d’un monde où la musique serait expressive et mélodique, profondément émotionnelle sans pour autant tomber dans le mélodrame", apprend-on dans Libération. Penchons-nous d'un peu plus près.

Le premier single tiré de cet opus, "Collaborations Don't Work", s'apparente à un melting-pot original rock, opera, jazzy passant inlassablement de l'un à l'autre en se moquant doucement mais sûrement des aléas pouvant découler des alliances musicales. Cette apothéose se clôt sur un échange pastiche entre Russell Mael et Alex Kapranos se lançant des "je n'aime pas ton nombrilisme", "je ne comprends pas ton sens de la formulation". "Vu le challenge qu’était FFS, poursuit Alex Kapranos dans Libération, nous nous serions plantés si nous n’avions pas fait preuve d’un minimum d’humour et de légèreté. Cela nous a servi à évacuer nos appréhensions au début de la conception du disque".

La légèreté est sans doute ce qui caractérise cet opus écrit au travers d'échanges de mails et enregistré en l'espace de deux semaines seulement à Londres. Des morceaux qui lorgnent incontestablement vers la pop et délivrent un mélange plus ou moins homogène des ADN de chacune des deux parties en présence. Le morceau inaugural "Johnny Delusional" et "Call Girl" nous rappellent aux heures de gloire de Franz Ferdinand mais côtoient d'autres tracks décevants tels que "Police Encounters" ou encore "Save Me From Myself" qui, partant un peu dans toutes les directions, nous font nous interroger sur la pertinence de ce disque hybride.

Au final, FFS est un objet certes intéressant et a le mérite de rassembler des Franz Ferdinand et Sparks qui ont beaucoup en commun mais on en vient à se demander, au terme de quelques écoutes, si ce mélange fonctionne vraiment et ne délivre pas un alliage qui érode chacune des deux parties. "Collaborations Don't Work". On serait tenté d'acquiescer.

FFS

FFS

  • Label: Domino Recording Co
  • Sortie: 08/08/2015
  • Note: