JE RECHERCHE
Et les dix meilleurs clubs d'Europe sont...

Et les dix meilleurs clubs d'Europe sont...

Le site internet DJBroadcast (DJB pour les intimes) a révélé son classement 2015 des meilleurs clubs européens. Cocorico, il y a un Français dans la liste ! 

Quel est le meilleur club d'Europe ? Sur ce sujet, tout le monde y va de son avis. Les uns ne jurent que par les mystères du Berghain, les autres, chauvins, préfèrent le Rex. Et il y a toujours les originaux parlant d'un obscur club néerlandais ou d'une warehouse de folie dans la banlieue londonienne. Mais au final, peu de fêtards ont l'occasion de tous les tester. Les équipes de DJBroadcast, site internet de qualité et magazine bi-annuel, ont cette chance : leurs deux rédactions jumelles sont éparpillées entre Berlin et les Pays-Bas, et se baladent régulièrement d'une capitale à l'autre pour écrire sur les meilleurs nuits européennes. Ils ont, en toute subjectivité, réalisé leur top 10 des meilleurs clubs du continent. Et les résultats étonnent, plutôt portés sur la nouveauté que sur les réputations déjà bien installée.

mappingLe Berlinois OHM n'est pas aussi connu que son voisin le Trésor -- sans parler du mastodonte Berghain. Pourtant, le tout petit club lancé en 2014 (anciennement "Shift") squatte la première place du classement DJB. Suivent ensuite l'industriel Mythos, situé à Gothenburg en Suède, et le Projekt Lab en Pologne, salué notamment pour ses mappings vidéo (ci-contre) ou encore, à la quatrième place, le chic Tesla à Budapest -- pour ceux qui dormaient près du radiateur en cours de géo, Budapest est en Hongrie.

Jusqu'à la huitième place, pas de nouvelle de la France, souvent ridiculisée par ses voisins anglais et allemand pour nos nuits un peu molles du genou. Les critiques n'ont visiblement pas entendu parler des nombreux collectifs qui redynamisent la nuit frenchie, mais c'est un autre sujet. Un club parisien a tout de même réussi à rentrer dans le classement, pour la deuxième année consécutive : le Badaboum ! Niché dans l'ancienne Scène Bastille, la boîte parisienne plaît pour sa programmation éclectique sans être mainstream (on y a croisé Âme, A Guy Called Gerald et même Django Django), sa secret room et son installation lumineuse. On n'aurait pas dit mieux.

Crédits photo : Thomas Smith