JE RECHERCHE
La folie du running, décryptage d’une tendance

La folie du running, décryptage d’une tendance

Le running est devenu un vrai phénomène de société. Greenroom vous guide dans cet univers fait de sueur et de kilomètres, entre équipements, applications et meilleurs spots pour courir.

Montre au poignet, écouteurs vissés dans les oreilles, tenue anti-sueur et même anti-odeurs, baskets ultra ergonomiques, et c’est parti. Un pas après l’autre et de plus en plus vite jusqu’à trouver son rythme de croisière. Pendant 20 minutes ou trois fois plus. C'est la folie du "running", le nouveau nom - prétendument plus jeune et séduisant - pour parler du footing, jogging ou plus simplement de la course à pied. Et tout le monde s’y met. Ne les voyez-vous pas sur le bitume des trottoirs, dans le gravier des allées ou sur la terre meuble des grands parcs courir, courir, et encore courir ? La France compterait désormais 8 millions de "runners", soit une augmentation de 40% en dix ans.

La course à pied est depuis longtemps devenue populaire mais elle est depuis quelques temps une vraie obsession nationale, synonyme d’endurance, de persévérance et signe d’un souci accru des Français de faire plus attention à leur santé. Le running a même colonisé notre imagerie populaire, preuve de son statut de phénomène de société. Cet engouement constitue bien sûr aussi une manne financière pour les marques de sport et autre businessmen. Suivez le guide.

Quand la mode s’y met

L’avantage et l’une des raisons du succès du running c’est son aspect économique et sa flexibilité. Pas besoin de s’inscrire en salles ou à un cours pour le pratiquer, et l’on peut courir selon son emploi du temps, matin, midi ou soir. La mode a bien compris le succès du running en intégrant ses codes : Raf Simons, Chanel, Missoni ont lancé leurs baskets, Givenchy, Kenzo ou Lanvin des textiles techniques, les mannequins défilaient en sneakers chez Burberry cette année et Adidas s’est offert les services de Stella MacCartney en 2014.

burburry

Mais au fond tout ce qu’il faut c’est une bonne paire de baskets. Decathlon notamment a lancé sa ligne dédiée, Kalenji, avec des chaussures à 79,95 euros, des t-shirts à 4,95 euros et des pantalons à 14,95 euros. De quoi se faire une tenue complète sans se ruiner.

run

Pour compléter la panoplie, vous pouvez aussi vous offrir un brassard pour iPhone, comme celui de Bestwe à moins de 8 euros, histoire d’écouter votre musique tranquillement et d’utiliser les applis running.

run3

Les applications

Le choix d’applications pour courir est pléthorique. Mais il y en a quelques-unes qui vous changeront vraiment la vie, pour trouver la motivation et garder un oeil sur vos performances.

RunKeeper

run
Une fois enclenchée, une voix féminine vous parle en anglais pour indiquer que vous avez commencé à courir, puis toutes les 5 minutes (vous pouvez régler la fréquence), elle fait un bilan : vitesse par kilomètre, durée de course, rythme actuel. Et vous pouvez partager vos exploits avec vos amis puisque l’appli est communautaire.


Nike Run

nike
Cette app gratuite aussi est automatiquement installée sur les iPhones et peut sinon se télécharger. Avec un beau design, elle est très simple d’utilisation - trop basique diront certains - et possède l’option "powersong", qui permet de lancer rapidement une chanson sélectionnée au préalable lorsque l’on se sent défaillir et que l’on a besoin d’un coup de peps pour tenir.

Endomodo

endo
Encore une application gratuite bien fichue. Elle permet d’avoir le tracé de son parcours, sa durée de course, sa vitesse moyenne, sa vitesse maximum, ses calories perdues, l'eau perdue etc.

Spotify Running

Courez, suez, Spotify Running s'occupe du reste. Tandis que vous vous focalisez sur le nombre de foulées réalisées depuis le début de votre course, cette application de Spotify bientôt disponible s'occupe de choisir des morceaux adaptés à votre rythme. Après avoir calculé votre cadence, l'application vous propose différents morceaux piochés dans les registres électro, rock, rap ou encore classique.

Les spots parisiens où courir

Maintenant que vous êtes équipé, suivez le guide pour savoir où poser vos pieds.

Si vous êtes (très) ambitieux : Le parc des Buttes-Chaumont

Cet écrin de verdure d'une superficie de près de 25 000m2 s'avère parfait si vous êtes las des terrains lisses et plutôt du genre à gravir des sommets. Très escarpé avec son dénivelé de plus de 30 mètres, le parc des Buttes Chaumont, l'un des plus grands espaces verts de Paris et situé sur d'anciennes carrières, vous permettra de bien muscler vos mollets. Très prisé dès les premiers rayons de soleil, le parc est notamment pris d'assaut le week-end par les familles trentenaires. Vous prenez donc le risque de devoir slalomer entre des bancs de jeunes qui récupèrent de leur fête de la veille et des enfants parisiens en mal de verdure.

buttes CROPCROP

Dans la rubrique parc, en moins escarpé, vous pouvez pencher pour le Parc Montsouris et y faire une boucle de 1,6 km. Si vous souhaitez vraiment vous défouler, le bois de Vincennes propose un parcours sportif de 2,5 km comprenant, entre autres, poutres, espaliers et barres fixes.

Si vous voulez être vus : Le Canal Saint-Martin

Les irréductibles qui s'entêtent à faire quelques foulées sur les quais du Canal, et il y en a beaucoup, ont certes le plaisir de courir près de l'eau, le long des écluses et autres ponts mais risquent de s'abîmer les genoux lors d'une chute (presque) prévisible en raison de la fréquentation élevée de cet espace sitôt le printemps venu. C'est sûrement le prix à payer pour pouvoir se faire voir

Dans la même veine se trouvent les quais du Canal de l'Ourcq qui, si vous les suivez, vous mèneront jusqu'au très agréable et spacieux Parc de la Villette.

Si vous cherchez l'originalité : La Coulée Verte

Cet espace qui s'étend sur plus de cinq kilomètres entre l'Opéra Bastille et le bois de Vincennes emprunte le trajet d'une ancienne voie ferrée. La Promenade Plantée, son autre nom, a été inaugurée en 1988 et propose au runner un parcours atypique qui passe à travers immeubles et jardins, à l'ombre des érables du parc Hector Malot et de l'ancienne gare de Reuilly. Vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous y mettre.

COULEE VERTE CROP