JE RECHERCHE
City Guide : pourquoi Londres sera votre prochaine destination week-end

City Guide : pourquoi Londres sera votre prochaine destination week-end

Malgré les lointains souvenirs qu'ont pu vous laisser les voyages scolaires de l’école primaire, London ne se résume pas à Big Ben, Madame Tussaud's et d’infâmes desserts à base de jelly. Entre shopping vintage, culture et balades, la capitale british en pleine mutation demeure l'adresse parfaite pour un week-end. Green Room vous donne ses adresses.

Se loger

Disons le tout net, avec la flambée des prix, booker un week-end à Londres en évitant le découvert bancaire relève parfois de l'exploit. Pour éviter de se retrouver dans des hôtels excentrés, visez les petits hôtels familiaux de Central London, et des beaux quartiers de l'Ouest comme Hyde Park, Kensington ou Chelsea. Pour moins de 130 euros la nuit, vous aurez l'impression de rejouer Coup de foudre à Notting Hill dans les chambres confortables du Abbey Court Hotel, ou du Kensington Court Hotel. Autre bon plan : les nombreux apparts-hotel des environs de Earl Court, à deux pas du Victoria & Albert Museum, du Royal Albert Hall et de la Saatchi Gallery.

SONY DSC

Shopper

Fidèle à sa réputation, Londres reste le lieu parfait pour une virée shopping pendant les soldes. Direction Oxford Street pour le passage rituel chez Topshop et Urban Outfitters. Les accros de streetwear mettront ensuite le cap sur Carnaby Street : la rue piétonne du quartier de Soho, emblème mondial du Swinging London des 60's, est devenue l'eldorado des sneakers addicts. Détour obligatoire par la boutique Size? (33-34 Carnaby Street ) et par le Van's Store situé au 47.

carnaby crop

Les fashionistas branchées vintage iront quant à elles fouiller dans les cavernes d'Ali Baba que sont les puces de Camden (ouvertes chaque jour dès 10 heures) et le Portobello Road Market , davantage bobo (les vendredis et samedis, dès 9 heures). Si elles ne payent pas de mine, les boutiques des environs comme One of a kind (253 Portobello Road, Notting Hill) ou Retro (28-34 Pembridge Road Notting Hill) valent aussi le détour : spécialisées par décennie (vintage 60's, 70's ou 80's au choix), on y déniche des pièces uniques ou des griffes couture prestigieuses pour quelques dizaines d'euros.

portobello market 2 crop

Se balader

Pour une bouffée d'air frais post shopping, longez Park Lane, le long de Regent's Pak, et admirez les superbes maisons Géorgiennes de Mayfair et Marylebone. Puis prenez le chemin de Covent Garden, ancien marché de fruits et légumes qui attire désormais les touristes désireux de se procurer des spécialités artisanales. Pour les fans des Beatles, pèlerinage obligatoire aux mythiques studios Abbey Road, sur l'avenue du même nom. Coté culture, les fans d'art contemporain ont quant à eux l'embarras du choix: on vous conseille la Tate Modern, située à Bankside, la rive droite, ou les galeries Gagosian (6-24 Britannia Street, London), Barbican (Level 3, Barbican Centre Silk Street ), sans oublier la Serpentine Gallery, située à Kensington Gardens., qui accueille chaque année des installations temporaires étonnantes.

Manger

Pour les accros de street food, traversez la Tamise, direction Southbank. Aux alentours du superbe skatepark aux graffitis multicolores et du «London eye», la grande roue mise en place en 2000, se déroule chaque week-end un véritable défilé de food trucks aux spécialités aussi savoureuses que bon marché. Fish & chips, hot dogs, burgers ou tandoori, à vous de faire votre choix. Les végétariens et foodies pourront aussi instagrammer les plats yummy du Clove Club (Shoreditch Town Hall 380 Old Street) situé dans le très hipster quartier de Shoreditch, qui revisite brillamment la cuisine British Tradi. Pour une date night en amoureux réussie, on vous conseille le délicieux Italien Boca Di Luppo, à Soho (12 Archer Street, London W1D 7BB ). Quant à ceux qui voudraient déjeuner sur le pouce sans perdre une précieuse minute de balade, il y a quasiment un Prêt à Manger à chaque coin de rue. Les sandwichs y sont archi frais et variés, et on raconte qu'ils sont le péché mignon de Roman Abramovich, l'oligarque Russe qui possède le club de foot de Chelsea.

skate park crop
Clubber

Pour les nostalgiques des belles heures du clubbing made in UK, on conseille une visite dans les deux temples qui ont fait la légende de la capitale Londonienne: la Fabric (77a Charterhouse St, London), et le Ministry of Sound, situé dans un ancien dépôt de bus, à Elephant and Castle. Pour les plus hipsters, le Koko, situé à Camden sur les ruines d'un ancien théâtre, propose une programmation électro éclectique de qualité, tout particulièrement lors des soirées de la Djette et animatrice de la BBC Annie Mac. Les amateurs d'ambiances plus intimistes et /ou cosy opteront pour un verre dans les nombreux bars qu'offre Londres : le bar panoramique Paramount (101-103 New Oxford Street ) et sa vue vertigineuse sur Oxford Street, ou le Long Bar du Sanderson (50 Berners Street) très prisé des Londoniennes pour ses «diet cocktails» healthy et sans alcool.

Auteur : Melanie Mendelewitsch