JE RECHERCHE
De Daft Punk à Britney : pauvre Giorgio Moroder

De Daft Punk à Britney : pauvre Giorgio Moroder

Fort du succès de sa collaboration avec les Daft Punk sur Random Access Memories, Giorgio Moroder revient avec un album rempli de featurings... Catastrophiques. 

Donna Summer, le disco, les BO de Midnight Express ou Flashdance, la collaboration avec les Daft Punk sur Random Access Memories... A 75 ans (depuis hier), Giorgio Moroder n'a pas à rougir de sa longue carrière, commencée dans les années 60 en tant que bassiste pour Johnny Hallyday. Mais le légendaire producteur italien file un mauvais coton : son album Déjà Vu, le premier en 30 ans, a l'air aussi cheap que douloureux. Côté tracklist, Giorgio Moroder a invité plusieurs pop-stars, dont Charli XCX ou Kylie Minogue pour un premier single sans grand intérêt. C'est ensuite que ça se gâte, d'abord avec ce duo avec Sia sorti il y a une grosse semaine :

C'est maintenant au tour de Britney Spears de passer à la moulinette disco-soupe (qui dans ce cas est bien éloigné des supers soirées récup' parisiennes), la voix noyée dans le vocodeur et dans une production ringarde... Tout ça pour une reprise EDM de Suzanne Vega.

A noter enfin que Giorgio Moroder produira le prochain album de Lady Gaga... Là on ne sait vraiment plus quoi penser. Et comme la vie est décidément très injuste, pendant que Giorgio essuie les moqueries, les Daft Punk rendent un mignon petit hommage à l'autre collaborateur de RAM, Nile Rodgers.