JE RECHERCHE
Jay-Z lance Tidal, sa plate-forme de streaming... Ce soir !

Jay-Z lance Tidal, sa plate-forme de streaming... Ce soir !

Le compte à rebours a commencé : dans quelques heures le marché du streaming accueillera Tidal, un petit nouveau porté par Jay-Z et promu par ses (nombreux) amis du show-biz. 

Pourquoi Twitter est devenu cyan ? Pourquoi Madonna, Beyoncé, Kanye West ou Nicki Minaj invitent leurs fans à changer leur photo de profil pour un carré coloré, à coups de #TurnItBlue ? Tout simplement parce que Jay-Z leur a demandé gentiment (on n'ira pas spéculer sur de possibles compensations financières, ce serait gâcher la fête) afin de promouvoir Tidal, sa plateforme de streaming.

Retour en janvier 2015 : Mr Carter achète la société de streaming norvégienne Wimp pour la coquette somme de 56,2 millions de dollars -- à titre de comparaison, la fortune de Jay-Z est évaluée à 520 millions de dollars par Forbes. L'objectif assumé est de concurrencer le géant Spotify bien sûr, mais aussi Beats Music racheté à Dr Dre par Apple. Les deux projets des rappeurs ont en effet un point commun : avec le nouveau service de Wimp, Tidal, mis en ligne dès ce soir, Jay-Z compte bien grignoter le marché du streaming haut de gamme, se positionnant comme "le premier service de streaming musical qui combine le meilleur de la qualité Hifi, des vidéos HD et des contenus éditoriaux d'experts".

Dans cette vidéo promotionnelle, on croise Beyoncé bien sûr, mais aussi Chris Martin de Coldplay, Jack White, Nicki Minaj, Usher, les Daft Punk, deux membres d'Arcade Fire, Rihanna, Alicia Keys, Madonna... De quoi convaincre à peu près toutes les tribus de mélomanes adeptes de gros noms, pour pas si cher que ça : les abonnements Tidal coûteront 9.99 euros par mois pour la version Premium, et 19.99 euros par mois pour la version Hi-Fi, avec un essai gratuit de 30 jours, juste par là.